Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Chroniques

Retour

05 juillet 2021

Retour sur 325 ans d’histoire à Rimouski

SEIGNEURIE DE RIMOUSKI - 7 JUILLET 1696

Foy (Foi) et hommages de René Lepage de Sainte-Claire pour la seigneurie de Rimouski, 1695.

©Photo Gracieuseté Archives nationales du Québec à Rimouski - P1, S11, P4

Foy (Foi) et hommages de René Lepage de Sainte-Claire pour la seigneurie de Rimouski, 1695.

PAR GUILLAUME MARSAN - Le 7 juillet 1696 marque la fondation officielle de Rimouski lorsque René Lepage, sieur de Sainte-Claire, s’y établit en tant que premier seigneur résidant sur les terres de la seigneurie de Rimouski.

Le document d’archives choisi pour cette chronique, un des plus précieux et anciens conservé au centre des Archives nationales du Québec à Rimouski, est un parchemin en vélin se nommant « Foy et hommages de René Lepage de Sainte-Claire pour la seigneurie de Rimouski » (écrit Rimousqui dite Saint-Bernabé dans le document). La qualité de ce parchemin témoigne de l’importance du document au moment de sa création, soit quelques mois avant la fondation de Rimouski.

Le seigneur Lepage jurait ainsi fidélité au roi Louis XIV, de qui il obtenait légalement, via ses représentants royaux en Nouvelle-France, cette seigneurie. Ce qui n’est pas anodin, puisqu’à la fin du XVIIe siècle, Rimouski était le territoire colonisé le plus à l’est de Québec sur la côte sud du Saint-Laurent, ce qui en faisait en quelque sorte le premier rempart face aux potentiels envahisseurs britanniques.

Soulignons que Rimouski connut un lent et difficile début de colonisation, la chasse et la pêche abondante permettant aux familles peu nombreuses venues pour cultiver le sol de compenser pour la pauvreté des terres du littoral du Saint-Laurent dans ce secteur. À titre d’exemple, outre la présence autochtone assez soutenue qu’on trouve dans les actes de baptême, de mariage et de sépulture des premiers registres paroissiaux de Saint-Germain-de-Rimouski à partir de 1701, on revoit toujours les mêmes noms de familles.

En 1744, lors du recensement fait pour l’arpentage des terres seigneuriales de Rimouski, on dénombre seulement quelques dizaines de familles. Néanmoins, cette ville et ce territoire doivent certainement avoir leurs charmes pour que des descendants des premières familles pionnières, comme les Saint-Laurent, Lepage et Gosselin, se trouvent encore parmi les quelque 50 000 habitants de la municipalité, 325 ans plus tard.

Guillaume Marsan
Archiviste-coordonnateur aux Archives nationales du Québec à Rimouski

Commentaires

6 juillet 2021

HISTOIRE

Question. Pourquoi ces documents si importants ne se retrouvent pas sur la page de Rimouski dans Wikipédia ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média