Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

10 août 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Les visiteurs sont au rendez-vous à Rimouski

Les visiteurs sont présents en grand nombre à Rimouski. Les commerces en ressentent les effets. Tourisme.

©Photo L'Avantage Annie Levasseur

Même si elle n’est pas encore terminée, la saison touristique est un succès cet été à Rimouski.

La ville de Rimouski ne fait pas exception à l’intérêt que portent les visiteurs pour le Bas-Saint-Laurent en cette saison touristique. Les attractions et les sites d’hébergement sont plus populaires que jamais, selon Tourisme Rimouski.

Même si elle n’est pas encore terminée, la saison touristique est un succès cet été à Rimouski. Les visiteurs viennent de partout au Québec, principalement des villes situées entre Québec et Montréal.

« Nous sommes tellement heureux. Nous avons une belle saison. Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre à cause de la pandémie, mais nous avons l’expérience de l’année dernière. Nous pouvons mieux nous adapter et anticiper les choses. Les visiteurs s’ajustent aux mesures sanitaires et ils sont patients », exprime la responsable des communications à Tourisme Rimouski, Isabelle Poirier.

Certains hébergements affichent complet jusqu’à tard au mois d’août et même en septembre.

« Plusieurs se disent qu’ils vont venir et prendre un risque, mais il ne faut pas. Il faut réserver. On ne peut plus partir sans planifier, surtout dans l’Est-du-Québec. Nous avons le vent dans les voiles », indique madame Poirier.

Si la saison touristique a toujours été principalement concentrée en juillet et en août, Tourisme Rimouski veut l’allonger dans les prochaines années et attirer davantage de visiteurs en juin et en septembre.

« Les gens ne veulent pas tous prendre leurs vacances pendant les vacances de la construction. Nous avons de plus en plus de gens jusqu’à la fête du Travail. Depuis l’année dernière, nous avons perdu les touristes internationaux en septembre. Il reste donc encore des disponibilités pour ce mois qui est encore un très bon moment pour visiter », mentionne la porte-parole de l’organisme.

Si les touristes recherchent les grands espaces en venant dans la région, ils veulent aussi parfaire leurs connaissances. « Nous avons un centre-ville dynamique et en traversant le boulevard nous avons le plus beau coucher de soleil du monde. C’est unique. Nous remarquons aussi que les gens sont curieux. Ils veulent apprendre des choses nouvelles sur la faune et la flore au parc du Bic, par exemple. Ce n’est plus juste marcher pour marcher », affirme Isabelle Poirier.

Effets positifs sur les commerces

Les entreprises ressentent aussi cet engouement pour la ville. Aux dires du directeur général de la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette, les commerces connaissent une excellente saison dans les circonstances.

Les visiteurs sont présents en grand nombre à Rimouski. Les commerces en ressentent les effets. Tourisme.

©Photo L'Avantage Serge Dionne

Les visiteurs sont présents en grand nombre à Rimouski. Les commerces en ressentent les effets.

« Il y a un relatif manque à gagner de la part de touristes européens. Par contre, pour ce qui est de la présence des Québécois, nous pouvons être extrêmement fiers de l’attractivité que nous réussissons à insuffler. Nous avons un achalandage très impressionnant. Ça se constate facilement, notamment aux Terrasses Cogeco. C’est un événement représentatif de l’effervescence en ce moment », souligne Jonathan Laterreur.

La pénurie de main-d’œuvre reste malgré tout un problème important pour les commerçants.

« Nous constatons qu’il y a des ventes qui ne peuvent pas se faire et qu’il y a des services qui ne peuvent pas se donner. Concrètement, des commerces doivent fermer certaines journées de la semaine ou certaines heures doivent être abandonnées. Malgré tout, plusieurs établissements se tournent vers des technologies et trouvent des solutions innovantes pour pallier cette pénurie », explique monsieur Laterreur.

Malgré les assouplissements, les mesures sanitaires représentent un autre défi. « Avec l’achalandage, les risques sont plus présents. Nous pouvons applaudir nos entrepreneurs parce que nous voyons tout le sérieux avec lequel ils ont pris les mesures sanitaires. Il n’y a pas de flambée de cas. S’il n’y avait pas eu cette prise en charge exemplaire, la région serait en mauvaise posture », conclut le directeur général de la Chambre de commerce.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média