Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

26 août 2021

Serge Dionne - sdionne@lexismedia.ca

Services de garde : Québec annonce la création de 430 places supplémentaires au Bas-Saint-Laurent

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe.

©Photo L'Avantage Serge Dionne

Les ministres Caroline Proulx et Mathieu Lacombe ont fait leur annonce dans un CPE de Rimouski ce matin.

De passage à Rimouski, le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, a annoncé ce matin la création de 430 places supplémentaires en services de garde éducatifs à l’enfance au Bas-Saint-Laurent.

De ce nombre, 334 places se trouvent à Rimouski. Au total, 11 projets seront réalisés dans le Bas-Saint-Laurent dans un délai maximal de 24 mois. Ces projets pourront aussi voir le jour avant dans des installations temporaires. Le ministre de la Famille avait récemment annoncé la création d'environ 9 000 places supplémentaires dans les territoires où les besoins sont les plus criants.

« … Je sais qu'au Bas-Saint-Laurent, le soupir de soulagement sera grand. Non seulement ces services de garde de qualité favoriseront le développement de nos enfants, mais ils permettront aussi à de nombreux parents de la région de retourner sur le marché du travail. Je sais que ce n'est pas encore parfait et qu'il reste du travail à faire, mais je veux rassurer toutes les familles : nous mettons les bouchées doubles pour développer notre réseau afin qu'il reste à l'avant-garde… », indique M. Lacombe.

« Notre région était en déficit criant de places subventionnées. L'annonce d'aujourd'hui est une excellente nouvelle pour les familles bas-laurentiennes qui pourront bientôt profiter de ces centaines de nouvelles places dans nos services de garde éducatifs à l'enfance. La situation des parents de jeunes enfants n'est pas évidente en ce moment et chaque initiative visant à résorber le manque de places doit être soulignée. Notre gouvernement est en action et pose des gestes significatifs pour régler ce problème », ajoute la ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Caroline Proulx.

Le ministre de la Famille compte bien s’attaquer également au problème de la main-d’œuvre. « Le plus gros défi qu’on a si l’on veut compléter le réseau, c’est la main-d’œuvre. Il y aura un rattrapage salarial », assure-t-il, misant aussi sur le Plan d’action pour la main-d’œuvre récemment présenté par le gouvernement du Québec.

« On va créer une place pour chaque enfant au Québec. Ce n’est pas un gouvernement en campagne électorale qui dit ça, mais un gouvernement dans l’exercice de ses fonctions », conclut-il.

Le député de Rimouski, Harold LeBel, accueille avec soulagement cette annonce, mais estime qu'il reste encore des défis à relever. «... Dans la lettre de confirmation des places envoyée aux CPE, le ministre pose comme condition de financement la concrétisation des projets dans les 24 mois suivant l’annonce. L’expérience des dernières années me fait redouter les multiples formalités demandées par le ministère qui compliquent la vie des administrateurs des CPE. J’ose espérer que le ministre s’assurera que son ministère fasse diligence pour que le tout se réalise bien avant dans les délais et peut-être même avant. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média