Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

27 août 2021

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

L’opération de sauvegarde des églises rurales porte déjà ses fruits au Bas-Saint-Laurent

Église Saint-Donat

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

L'église de Saint-Donat.

Les 22 assemblées publiques déjà réalisées dans neuf municipalités du Bas-Saint-Laurent par le Centre de mise en valeur des Opérations Dignité et la Coalition urgence rurale du Bas-Saint-Laurent pour la sauvegarde des églises rurales ont permis d’actionner neuf projets de reconversion des églises en projets communautaires et culturels au Bas-Saint-Laurent.

Les communautés de Saint-Jean-de-la-Lande, Auclair, Lejeune, Biencourt, Trinité-des-Monts, Saint-Narcisse-de-Rimouski, Saint-Marcellin, Saint-Gabriel-de-Rimouski et Saint-Donat ont déjà déposé des projets de reconversion au Conseil du patrimoine religieux du Québec.

« La première rencontre en est toujours une “d’explications”, ensuite on laisse le temps aux marguilliers de digérer le contexte et la situation de leur église. Il y a un deuil important à faire pour chacune de ces fabriques et c’est pourquoi il faut y aller délicatement et avec beaucoup de respect. Par la suite, il y a une deuxième rencontre ou nous travaillons sur le projet à monter pour la reconversion », explique Martin Gagnon, coordonnateur de cette tournée d’assemblées.

Avec l’actuelle loi sur la laïcité, les églises visées n’ont plus accès au financement du gouvernement provincial, pas plus que celui provenant des MRC ou des municipalités. Face à cette situation, plusieurs d’entre elles n’ont plus les moyens d’entretenir ces bâtiments.

« Ça ne veut pas dire que tout est terminé pour leur église, il y a des besoins locaux. On fait l’exercice ensemble. Il y a possibilité de transformer ces bâtisses en centre communautaire, en centre culturel ou autres. La plupart des projets visent à répondre à des besoins pour des organismes communautaires, mais aussi à développer des services culturels et touristiques. Dans tous les projets, on garde le cœur pour faire une chapelle », souligne M. Gagnon.

« C’est lors des rencontres suivantes que l’exercice de création se fait avec les gens de la municipalité, la Corporation de développement, la Fabrique et tous ceux qui sont invités à y participer. Ça devient plus constructif par la suite. »

Dès l’automne, des comités spéciaux seront formés partout dans le diocèse pour déterminer lesquelles des 89 églises consacrées devront être sacrifiées pour permettre d’en maintenir d’autres ouvertes. Selon l’archevêque Denis Grondin, près de la moitié des églises actuelles pourraient être fermées à court ou à moyen terme d’ici deux ans.

Le Conseil du patrimoine religieux du Québec avait fixé au 20 août la date limite pour la présentation d’un projet. « De façon bénévole, les membres de la Coalition urgence rurale du Bas-Saint-Laurent et du Centre de mise en valeur des Opérations Dignité ont décidé de poursuivre les assemblées publiques pour donner un coup de pouce aux communautés afin que leur projet soient prêts advenant un éventuel concours ou programme », conclut M. Gagnon.

Information : operation.dignite@hotmail.com

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média