Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

04 septembre 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

L'auteur François Bérubé participe au recueil jeunesse « Les petits mystères à l’école »

François Bérubé

©Photo Gracieuseté

François Bérubé fait partie des 14 auteurs qui participent au recueil jeunesse « Les petits mystères à l’école ».

Le Rimouskois François Bérubé fait partie d’une brochette de 14 auteurs jeunesse québécois qui se sont regroupés pour créer le livre « Les petits mystères à l’école ». Il s’agit d’un grand honneur pour lui.

« Les petits mystères à l’école » est composé de 14 nouvelles qui s’adressent aux jeunes de 8 à 11 ans. Celle de François Bérubé, « Le stagiaire », se passe à l’école de l’Estran où l’auteur est enseignant dans une classe combinée de 4e et de 5e année.

« C’est un stagiaire qui vient venger sa grand-mère qui était enseignante à l’école. Je me suis inspiré d’une ancienne enseignante que j’ai eue et qui était un peu austère. J’ai mélangé la réalité et la fiction. J’ai eu bien du plaisir à l’écrire et à revenir à ce qu’était l’école dans les années 1980 versus maintenant », explique l’auteur.

Toutes les nouvelles du recueil visent à initier les jeunes au polar. Elles sont écrites en police de caractère adaptée pour faciliter la lecture chez les dyslexiques, les dysorthographiques, les dyspraxiques et les jeunes atteints de troubles visuels. Le directeur de l’ouvrage, Richard Migneault, avait déjà publié « Mystères à l’école » et « Les nouveaux mystères à l’école ».

« Ça a été réfléchi pour les jeunes. C’est super bien fait. J’ai l’intention de commencer l’année scolaire avec la lecture de certaines nouvelles à mes élèves pour leur faire découvrir et voir leur réaction. Je pense que les jeunes vont accrocher. Surtout que mon histoire se passe dans leur école », mentionne François Bérubé.

Dans chacun de ses romans, le Rimouskois a à cœur de développer l’intrigue dans sa région. « Mes histoires se passent à 95 % ici. C’est important pour moi. C’est mon petit côté régionaliste. Je suis fier de ma région, je veux la mettre en valeur et en parler. Quand j’ai commencé à écrire ‘‘Le stagiaire’’, ça allait de soi que ça se passerait ici », dit-il.

L’auteur et enseignant apprécie grandement le fait de pouvoir jumeler ses deux passions. « Ça me donne un bel équilibre. J’aime beaucoup enseigner et j’aime beaucoup être auteur. De faire les deux, même si ça demande une gymnastique d’horaire plus complexe et beaucoup d’organisation, me donne le meilleur des deux mondes. Je peux rencontrer les jeunes dans les salons et parler de mes expériences d’auteur en classe », indique-t-il.

François Bérubé a été touché d’être approché par le directeur du recueil. « Il m’a approché lors du dernier salon du livre en présentiel à Montréal en 2019. Il avait fait une croisière avec mes parents il y a quelques années et ils se sont liés d’amitié. Il m’a donc proposé de me joindre à son recueil de nouvelles. J’étais très content et honoré d’en faire partie », raconte l’auteur.

Les auteurs Dominique Demers, Gilles Tibo, Nathalie Roy et Catherine Trudeau, entre autres, participent également au recueil. « Quand nous sommes approchés pour des projets comme ça, c’est un peu une récompense pour le travail des dernières années et ça permet de savoir que ce que l’on fait est apprécié », affirme François Bérubé.

« Les petits mystères à l’école » sera en vente dans les librairies à partir du 8 septembre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média