Carrières dans votre région Guide restoÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales

Retour

14 septembre 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Christel Marchand : une militante sociale

Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia

Christel Marchand, NPD.

©Photo Gracieuseté

Christel Marchand a commencé son engagement politique à l’âge de 14 ans avec le NPD

Avec ses 20 ans d’expérience en politique, la candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Christel Marchand, est convaincue d’être la bonne personne pour représenter les citoyens de sa circonscription.

Christel Marchand tentera d’être élue le 20 septembre. Originaire de Montréal, la femme de 35 ans désire s’installer dans la région dès que possible. « Je n’ai pas encore trouvé de maison ni même de logement en raison de la crise. J’étais certaine de pouvoir m’installer cet été et être là pour la campagne. J’espère trouver le plus tôt possible. Je ne suis pas une fille de Montréal. Ma famille est du Saguenay et j’ai vécu à la Baie-James. C’est à cause des études que je suis encore ici », explique-t-elle.

La politicienne veut s’établir dans la région notamment pour défendre les projets déjà existants en développement économique et en changements climatiques. « J’ai travaillé longtemps comme agente de développement avec des entrepreneurs et en démarrage (d’entreprise). C’est quelque chose de la région qui me touche. Il y a plusieurs projets très innovants en entrepreneuriat privé, mais aussi en organismes. Il y a aussi de beaux projets sur la protection des berges. Les changements climatiques me touchent énormément », dit-elle.

Madame Marchand a commencé son engagement politique à l’âge de 14 ans avec le NPD. Elle militait alors au fédéral, au provincial et au municipal. Cette passion l’habite encore 20 ans plus tard.

« J’ai toujours été politisée, même très jeune à l’école. La question de la justice sociale et surtout de l’injustice me touche. J’ai toujours un profond sentiment que nous pouvons faire mieux avec ce que nous avons. C’est encore ce qui me pousse à continuer. Le Canada peut faire vraiment mieux au niveau de la gestion de l’argent gouvernementale et des agences », indique-t-elle.

Si elle est élue, Christel Marchand a l’intention de prioriser l’environnement ainsi que l’accès au logement et aux télécommunications. « Le problème de main-d’œuvre est lié au manque de logements et au service que l’on donne. Si on ne donne pas de service Internet et qu’il n’y a pas de logements ou de maisons abordables, les familles ne viennent pas s’installer », souligne-t-elle.

La réconciliation avec les Premières Nations est un autre dossier primordial pour la candidate. « Peu importe d’où nous venons et même si nous n’avions aucune communauté des Premières Nations sur notre territoire, je pense que tout le monde doit participer à cet effort de réconciliation et au financement adéquat des recherches sur les pensionnats ainsi que sur les femmes et les filles assassinées », indique-t-elle.

La candidate est rédactrice parlementaire en plus de compléter une maîtrise sur le revenu minimum garanti comme mesure de développement économique. Elle est aussi auteure-interprète et une adepte de plein air.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média