Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

22 septembre 2021

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

La réorganisation du Village des Sources est amorcée

Devant la salle d’animation du Village des Sources : Michel Pineault, président du conseil d’administration de la Corporation du Village des Sources; Ghislaine Ross, directrice générale; et Dave Dumas, un membre bénévole.

©Photo L'Avantage Charles Lepage

Devant la salle d’animation du Village des Sources : Michel Pineault, président du conseil d’administration de la Corporation du Village des Sources; et Ghislaine Ross, directrice générale.

Après 27 ans d’existence, l’heure est venue pour les dirigeants de la Corporation du Village des Sources de réfléchir sur la mission future de ce lieu d’accueil, de partage, de ressourcement et de recueillement situé à Sainte-Blandine.

Les premiers occupants de ce site étaient des planteurs d’arbres hébergés dans des camps aménagés à la suite d’un incendie de forêt. En 1995, l’appellation Village des Sources devenait officielle. Les Frères du Sacré-Cœur, Jean-Guy Gendron et Jacques Decoste en sont les deux membres fondateurs.

Le Village des Sources est situé à Sainte-Blandine. Quelques jeunes ont vécu à l'extérieur du site actuel en 1993 le temps de quelques camps. En 1994, le Village des Sources est devenu opérationnel sur le lieu actuel. En mai 1995, la Corporation du Villag

©Photo L'Avantage Charles Lepage

Quelques jeunes ont vécu à l'extérieur du site actuel en 1993 le temps de quelques camps. En 1994, le Village des Sources est devenu opérationnel sur le lieu actuel. En mai 1995, la Corporation du Village des Sources a été constituée officiellement.

Avant la pandémie, ce lieu d’animation situé sur des terres publiques louées accueillait à l’année des groupes de jeunes de 5 à 30 ans des secteurs scolaires, pastorales ou autres milieux selon les besoins. Ces jeunes provenaient du Bas-Saint-Laurent, de Québec, de la Côte-Nord ou du Nouveau-Brunswick pour prendre un temps d’arrêt, ralentir la course et penser à eux.

« Nous sommes présentement en transition et en réorganisation. On aimerait beaucoup faire des camps familiaux à l’été 2022 si la santé publique nous le permet. On pourrait accueillir jusqu’à cinq familles sur cinq jours », mentionne Ghislaine Ross, la directrice générale.

« Depuis ses débuts, le Village des Sources était pris en charge par les Frères du Sacré-Cœur. Avec les années, cette communauté compte de moins en moins d’individus et aujourd’hui on doit penser à assurer la transition doucement. Nous continuerons certainement de répondre aux besoins des écoles tout en nous ajustant aux besoins des jeunes d’aujourd’hui. Il nous faudra penser à recruter une équipe d’animation. Jusque-là, celle-ci se faisait bénévolement par la communauté laïque. Il nous faut également penser à réorganiser les ressources humaines pour répondre aux besoins d’entretien, de formation, d’animation et de maintenance. »

Le Village des Sources est doté de salles d’animation, d’une auberge de trois étages pour les besoins d’hébergement, d’un pavillon d’accueil, d’une chapelle et d’infrastructures sur les pointes de lac tels pavillon de jardin, belvédère, tour d’observation et sentiers pédestres.

« C’est un lieu en pleine nature où on veut amener les jeunes à sortir du milieu qu’ils connaissent avec Internet et les téléphones cellulaires et leur faire découvrir et apprendre des valeurs plus humaines pour se comprendre eux-mêmes avec leur entourage et s’apaiser en pleine nature. Ils y trouvent un temps d’arrêt, un cadre pour ralentir la course quotidienne et penser à eux », commente Michel Pineault, président du conseil d’administration.

Depuis sa fondation à Sainte-Blandine, cinq autres villages basés sur la « pédagogie du cœur » du village mère de Rimouski ont vu le jour au Nouveau-Brunswick (deux), au Centre-du-Québec, à l’Île-du-Prince-Édouard et même en France. « Notre conseil d’administration est formé de six membres, mais on aimerait augmenter ce nombre à neuf », ajoute M. Pineault.

« En regard du futur, ce lieu doit exister plus que jamais. Il y a énormément de personnes qui ont le mal de l’âme, le mal de vivre… nous sommes là pour faire de la prévention », affirme Dave Dumais, un membre bénévole. À ce jour, des donateurs privés, des legs, différentes campagnes de financement et le volontariat assurent la pérennité des lieux et la mission première de ce village en pleine nature qui a accueilli plus de 65 000 jeunes depuis sa fondation.

Commentaires

22 septembre 2021

Nestor Turcotte

Un lieu extraordinaire. Prière, conférences, chants et paix du coeur

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média