Carrières dans votre région Guide restoÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Chroniques

Retour

04 octobre 2021

La parole aux aînés

LA VIE REMPLIE DE MARGOT

Marie-Marielle Marguerite Thériault

©Photo Gracieuseté

Marie-Marielle Marguerite Thériault, résidente au Manoir Les Générations de Rimouski.

PAR MARIE-MARIELLE MARGUERITE THÉRIAULT, PARTIE 2 - Un beau jour j’ai rencontré Gaston qui travaillait durant les vacances d’été à la Fédération des œuvres de loisirs du diocèse de Rimouski, située dans la bâtisse voisine de mon lieu de travail. Un soir que je travaillais avec une amie au sous-sol de notre bureau, je vis, par la fenêtre, passer de très longues jambes appartenant à un beau jeune homme. Je dis à ma copine : « Ce n’est pas vrai que ce beau jeune homme va passer ses vacances tout seul. » Le lendemain, j’ai demandé à mademoiselle Caron qui était à la réception de me donner le courrier pour le porter chez le voisin et c’est comme cela que notre relation a commencé.

Nous nous sommes fiancés durant la messe de minuit à Saint-Robert, le 25 décembre 1960. Nous nous sommes épousés le 2 septembre 1961 au sous-sol de l’église de Saint-Robert, car elle était alors en construction. Grande réception à l’hôtel du Rocher-Blanc; hôtel qui n’existe plus aujourd’hui.

À la retraite, j’ai participé avec Gaston à de nombreux salons d’artisans. « Créations la Marguerite » a connu beaucoup de succès par la confection de housses et sacs de voyage, anges et crèches en bois et autres articles. Nous avons eu deux enfants : Louis-Georges qui a fait une carrière dans l’enseignement et Barbara qui est toujours à l’emploi de Radio-Canada. Je suis la grand-maman de cinq petits-enfants.

Gaston et moi pratiquions le tandem chaque été. Nous nous sommes acheté notre premier tandem en 1974. Vélo à trois vitesses avec lequel nous avons parcouru les pistes cyclables de la province, mais en 1996, pour fêter la retraite de Gaston, nous avons reçu la « Cadillac » des tandems. Un modèle avec 24 vitesses… Le bonheur! Ce fut notre façon de voyager partout en province, aux États-Unis et en Europe.

Notre famille avait aussi une roulotte que nous déplacions l’été près de la résidence d’une de mes sœurs à Pointe-au-Père et l’hiver à la station de ski Val-Neigette. Il s’agissait en quelque sorte de notre chalet. Nous avons beaucoup investi dans l’amitié. Pour nous, c’était une valeur très importante afin de rendre la vie plus intéressante et agréable. En commun, nous avions un groupe d’amis depuis le milieu des années 1970 et nous sommes toujours restés fidèles à nos quatre rencontres par année. Nous suivions les saisons! De temps en temps, nous faisions un petit voyage à Québec pour une de nos rencontres.

Je faisais partie aussi d’une « gang » de filles et pendant plus de 35 ans nous avons célébré nos anniversaires. Que de plaisir à partager, nos vies, nos enfants, leur avenir, les ados puis de jeunes adultes avec leurs problèmes, leurs amours et le cadeau ultime : les petits-enfants. Tout était prétexte à une fête et ça continue aujourd’hui. Je ne peux terminer ce récit sans parler de nos rencontres familiales, des fêtes avec les amis. Que de festins incroyables!

Les années ont passé me laissant de très bons souvenirs, mon beau Gaston nous a quittés il y a déjà six ans, mes enfants ont à leur tour eu des enfants qui portent les noms de Anthony, Camille, Christophe, Félix, Maude et Flavie. Moi, retraitée et heureuse réside au Manoir Les Générations. Je participe aux activités, je m’implique bénévolement, j’y ai mon cercle d’amis et je fais partie d’un club de lecture. C’est le bonheur total.

Marie-Marielle Marguerite Thériault
Résidente au Manoir Les Générations

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média