Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

27 octobre 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Virginie Proulx et Guy Caron s’affrontent dans un débat houleux

Dernier droit de campagne

Guy Caron et Virginie Proulx - débat

©Photo : gracieuseté

Les candidats à la mairie de Rimouski, Guy Caron et Virginie Proulx, se sont affrontés lors d’un débat organisé par la Cambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette.

Les candidats à la mairie de Rimouski pour les élections municipales du 7 novembre, Virginie Proulx et Guy Caron, se sont affrontés, mardi lors d’un débat. L’évènement était organisé par la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette.

Cinq thèmes ont été abordés. Guy Caron mise sur son expérience de député fédéral de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques pendant huit ans et sur son réseau de contacts pour être élu.  

« Il faut regarder vers l’avenir et rassembler les différentes opinions et les différentes factions qu’il peut y avoir à Rimouski vers une direction commune. Pour moi, l’important n’est pas les structures ou les processus, c’est le monde. Les aînés comme les jeunes, les groupes communautaires comme les entreprises doivent être au cœur de nos préoccupations », dit-il.  

Virginie Proulx, quant à elle, met de l’avant son expérience comme conseillère municipale et ses connaissances.  

« Mon engagement est incarné. Je sais comment faire concrètement pour améliorer les choses. Je connais les dossiers. Je sais comment la Ville fonctionne et comment l’améliorer. Les villes d’aujourd’hui évoluent et je veux que Rimouski suive le mouvement. Il faut plus de participation citoyenne, plus d’innovation et plus de collaboration », explique-t-elle.  

Guy Caron a attaqué son adversaire sur la division qu’elle a, selon lui, créée sur le dernier conseil municipal de Rimouski. 

De son côté, Virginie Proulx a reproché à l’ancien député fédéral d’avoir peu apporté à Rimouski lorsqu’il représentait la région à Ottawa.   

Vision de Rimouski 

Alors que Guy Caron propose une grande consultation citoyenne à long terme sur Rimouski 2030, son adversaire priorise plutôt des consultations ponctuelles.   

« Je veux une ville qui regarde vers l’avenir, qui nous fait rêver, qui nous inspire, qui innove, qui ose et qui va aller chercher l’expertise autour de nous pour nous propulser plus loin. Rimouski doit se développer de façon plus verte », indique madame Proulx. 

« Pour progresser, nous devons déterminer où nous voulons aller. Nous devons commencer avec une consultation citoyenne pour pouvoir déterminer cette direction. Nous devons prendre acte des problèmes qu’il y a à Rimouski pour les confronter », rétorque son adversaire. 

Développement économique 

Les pénuries de logements et de main-d’œuvre ont été au cœur des discussions lorsqu’il a été question de développement économique.  

« Le frein principal au développement de Rimouski, c’est la pénurie de logements. On peut espérer voir des entreprises s’installer, mais cette nouvelle main-d’œuvre doit être logée. Nous devons aussi nous assurer que Rimouski reçoive sa part du financement attribué par le fédéral au Québec pour rénover le port », affirme monsieur Caron. 

« Toute ville dynamique doit avoir un centre-ville dynamique. Il faut créer une place publique avec la Place des Anciens combattants, miser sur l’écotourisme et amener plus de culture. Il faut aussi travailler en collaboration avec le milieu des affaires pour trouver des solutions à la pénurie de main-d’œuvre », mentionne Virginie Proulx.  

Administration municipale 

Madame Proulx propose des commissions de travail, des comités citoyens dans les districts, une revalorisation des districts, plus de transparence au conseil municipal et des séances publiques plus claires. 

De son côté, son adversaire souhaite que le futur conseil municipal soit à l’écoute des citoyens et qu’il travaille dans le sens de la population avec harmonie.  

 

Urbanisme 

Lorsqu’il est question d’urbanisme, monsieur Caron affirme que la présente règlementation de zonage comprend trop de contraintes. Il suggère de travailler pour l’alléger avec les citoyens, les développeurs et les gens d’affaires.  

Virginie Proulx, elle, propose une refonte complète du plan d’urbanisme adaptée à la pénurie de main-d’œuvre et aux changements climatiques. Elle suggère de protéger plus d’espaces verts et la création de parcs multigénérationnels avec des éléments naturels.  

Enjeux sociaux 

La conseillère municipale sortante à l’intention de travailler pour la création de places en garderie. Elle veut s’entendre avec les CPE pour trouver des locaux temporaires. Madame Proulx propose une collaboration avec les intervenants du milieu pour régler la pénurie de logements et la création de coopératives d’habitation.  

Monsieur Caron souhaite également une meilleure collaboration avec les organismes communautaires pour faire face aux enjeux sociaux. Il veut créer une certification pour les organismes qui aident les aînés, les toxicomanes et les personnes itinérantes, notamment, en plus de favoriser la création de nouveaux organismes.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média