Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

04 novembre 2021

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Le candidat Guy Caron s’engage envers les aînés et le secteur communautaire

POLITIQUE MUNICIPALE

Guy Caron, candidat à la mairie de Rimouski.

©Photo Facebook

Le candidat à la mairie de Rimouski, Guy Caron.

Lors de son dernier point de presse de la présente campagne électorale municipale, le candidat à la mairie de Rimouski, Guy Caron a dévoilé ses engagements en matière de développement social et communautaire.

Prenant la parole au Cercle culturel de l’Amitié, dans le district Nazareth, monsieur Caron, qui avait participé en octobre 2019 au colloque « Bien vieillir dans Rimouski-Neigette », a proposé que la Ville se serve du rapport de ce colloque comme base à l’occasion du prochain plan d’action du programme Municipalité amie des aînés (MADA).

« Rimouski a signé, à la conclusion du colloque, une déclaration d’appui et elle se doit de passer de la parole aux actes », affirme M. Caron, qui rappelle que la Ville s’était engagée à poursuivre sa participation au « Collectif vieillir ensemble Rimouski-Neigette », à évaluer et revoir ses pratiques organisationnelles afin de s’adapter aux réalités du vieillissement de la population et à prendre en considération les propositions et les constats entendus lors du colloque.

Constatant que les municipalités sont des gouvernements de proximité aux premières lignes pour affronter les divers problèmes sociaux qui affectent le milieu de vie, Guy Caron juge essentiel que la Ville établisse des partenariats serrés avec l’ensemble du réseau communautaire de Rimouski pour traiter ces problèmes sociaux. Il propose la certification d’organismes communautaires reconnus à vocation sociale afin d’identifier ceux qui bénéficieront d’une aide en services.

« La politique de la Ville en ce qui a trait aux organismes mandataires ne vise que des activités ponctuelles ou des projets spéciaux. Or, la pauvreté, l’itinérance et l’isolement chez les aînés, pour ne citer que ces enjeux, ne sont pas des problèmes ponctuels. Ils sont récurrents, comme devrait l’être l’appui de Rimouski aux organismes qui y font face », dit-il.

M. Caron propose enfin de revoir les procédures de la Politique de soutien aux organismes communautaires pour y assurer plus de prévisibilité et de clarté dans les règles d’attribution du financement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média