Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Athlétisme

Retour

15 novembre 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Meggie Tardif : en route vers les championnats canadiens

Une athlète déterminée

Meggie Tardif : en route vers les championnats canadiens

©Photo : gracieuseté

Meggie Tardif, du club d’athlétisme Coubertin, participera aux Championnats canadiens de cross-country le 27 novembre.

Une athlète du club d’athlétisme Coubertin prendra prochainement la direction d’Ottawa pour les Championnats canadiens de cross-country. Meggie Tardif s’est qualifiée le mois dernier pour cette compétition d’envergure.

L’adolescente de 17 ans a terminé en deuxième place à la course de cinq kilomètres des Championnats provinciaux de cross-country, à Québec, le 30 octobre dernier. Meggie Tardif est dans la catégorie juvénile.  

« Ça m’a fait plaisir et j’étais contente. J’y suis allée en me faisant confiance et en me disant que j’étais capable de me qualifier », dit-elle.

Le 27 novembre, l’athlète sera à Ottawa pour les Championnats canadiens de cross-country. Elle prendra part à la course de quatre kilomètres.

« C’est certain que j’ai un petit stress, mais je suis motivée et j’ai hâte de vivre cette belle expérience. Je n’ai pas d’objectif de performance. Je veux seulement donner tout ce que j’ai et avoir du plaisir », indique-t-elle.

« La force mentale de Meggie est très grande. Elle peut aller très loin autant physiquement que mentalement. Dans ce cas-ci, c’est un niveau supérieur, ce sera les meilleures au pays. Son objectif sera de faire la course en se disant qu’elle a donné son 110 %. Si elle fait ça, nous aurons accompli beaucoup », ajoute son entraîneur, Samuel Lavoie.

Meggie Tardif pratique l’athlétisme depuis l’âge de 10 ans. Son entraînement comprend six courses et trois séances de musculation par semaine.

« J’aime le fait que je puisse me dépasser. J’essaie de toujours faire mieux et j’ai toujours de nouveaux défis à réaliser », explique celle qui étudie également au Cégep de Rimouski. 

« Ça a toujours été une passion pour elle. Elle a commencé jeune et elle s’améliorait toujours. Elle a tout le temps été assidue dans ses entraînements et c’était important pour elle. Comme parents, nous trouvions important de l’encourager à continuer », raconte sa mère, Julie Brisson.

Samuel Lavoie a rejoint le club d’athlétisme Coubertin l’an dernier. Il est l’entraîneur de Meggie depuis ce temps.

« J’ai vite vu que Meggie avait un talent assez naturel en course à pied. Ça s’est confirmé lors de ses premières compétitions au début de l’été. Elle a descendu ses marques de beaucoup et elle a fait des performances excellentes pour son âge et son expérience dans les plus longues distances. Elle a un gros potentiel », explique-t-il.

Pour l’entraîneur, c’est l’éthique de travail de son athlète qui fait qu’elle puisse obtenir de bons résultats en compétition.

« C’est quelque chose qui la démarque des autres. Elle a une capacité de faire tous ses entraînements par elle-même et toujours au meilleur de ce qu’elle peut donner. Elle est très assidue et à l’écoute de son corps. Si quelque chose ne va pas, elle n’hésite pas à m’en parler et elle a un esprit ouvert sur ce que je lui dis de faire. Elle donne son 110 % à chaque entraînement », conclut-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média