Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 janvier 2022

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Un variant qui bouleverse notre façon d’appréhender la crise sanitaire

DANS LES COULISSES DU SÉNAT

Éric Forest, sénateur.

©Photo : archive L’Avantage

Éric Forest, sénateur.

S’il y a une chose que l’on a apprise avec cette pandémie, c’est que la situation peut évoluer rapidement. Alors que cet automne, on commençait à apercevoir un certain retour à la normalité, le variant Omicron a déferlé sur la planète, provoquant l’imposition de nouvelles mesures de confinement et la mise en place récemment d’un couvre-feu au Québec. 

Depuis le retour du Parlement en novembre, nous nous sommes surtout consacrés à organiser les travaux parlementaires et procéder à la formation des nouveaux comités. Nous avons terminé rapidement l’étude de quelques mesures dont l’étude avait débuté avant les élections générales (ex : interdiction des thérapies de conversion), nous avons adopté les crédits supplémentaires nécessaires au fonctionnement de l’administration publique et nous nous sommes concentrés sur la mise à jour des mesures d’aide pour les travailleurs et les secteurs économiques encore touchés par la pandémie.  

Aide aux entreprises et aux travailleurs 

Lorsque nous avons étudié le projet de loi C-2, qui a été adopté juste avant le congé des Fêtes, nous avions surtout à l’esprit la nécessité de reconduire les mesures d’aide pour les travailleurs et les entreprises, mais en réduisant leurs portées pour nous assurer de cibler les secteurs qui en ont vraiment besoin étant donné que la reprise économique était plutôt vigoureuse.  

La subvention salariale et la subvention pour le loyer ont été limitées aux secteurs du tourisme et de l’accueil, de même qu’aux entreprises ayant subi une baisse de 50 % de leur chiffre d’affaires.  

Par ailleurs, par prudence, le gouvernement a ajouté un Programme en cas de confinement local permettant aux entreprises et aux organisations de se prévaloir de l’aide salariale et de l’aide au loyer en cas d’ordonnance de la santé publique, tel qu’on le connait au Québec, dès qu’il y a une perte mensuelle de chiffre d’affaires de l’ordre de 40 %.    

En résumé, comme le démontre ce projet de loi, le gouvernement tente de mieux cibler son aide afin d’aider les entreprises et les travailleurs qui en ont vraiment besoin, et annonce sa volonté de supporter l’économie si le confinement devait se prolonger.  

Au cours des prochaines semaines, nous aurons l’occasion de revisiter les mesures mises en place par le gouvernement pour aider les entreprises et les travailleurs. Jusqu’ici, on envisageait un retour à la normale lorsque suffisamment de citoyens se seraient fait vacciner. L’apparition de nombreux variant laisse présager qu’il faudra possiblement apprendre à vivre avec la COVID et que la sortie de crise passe nécessairement par un renforcement de nos systèmes de santé et la sécurisation de nos écoles.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média