Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Chroniques

Retour

01 février 2022

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Science et vie sur Terre - Les supervolcans

DE FUTURS CATACLYSMES ? - par Richard Flament, étudiant au doctorat en biologie évolutive à l’UQAR

Un des nombreux volcans en activité sur le globe.

©Photo : gracieuseté

Un des nombreux volcans en activité sur le globe.

Les volcans sont présents partout sur le globe que ce soit sur terre ou bien dans le fond des océans.

Dans le monde, plus de 1400 volcans sont actifs et récemment un volcan sous-marin, le Hunga Tonga-Hunga Ha’apai, est entré en éruption et a causé une explosion spectaculaire dans l’océan Pacifique. Bien que les conséquences puissent être dramatiques dans de rares cas, il n’en est rien comparé à ce qu’un supervolcan pourrait causer.

Théoriquement, un volcan peut être de deux types principaux : effusif, avec des coulées de lave lentes, ou explosif, avec des projections de roches et une formation de nuées ardentes. Le supervolcan ne rentre pas dans ces critères et est considéré comme un volcan capable de créer une explosion cataclysmique. C’est-à-dire une explosion telle qu’elle pourrait engendrer des conséquences à l’échelle mondiale et potentiellement l’extinction de nombreuses espèces animales et végétales, nous y compris.

Actuellement, quatre systèmes supervolcaniques actifs sont présents sur Terre. Parmi eux, on compte le célèbre parc de Yellowstone dans le Wyoming aux États-Unis. Le parc de Yellowstone comprend sous terre une chambre magmatique qui fait 45 km de large pour 85 km de long d’après les dernières estimations. Son explosion à court terme est difficilement prédictible, mais si une éruption venait à se faire, elle recouvrirait une partie de l’Amérique du Nord d’un centimètre de cendre, ce qui entraînerait des conséquences dévastatrices pour la faune et la flore américaine. Son explosion pourrait aussi rejeter 50 fois plus de matières que l’explosion du Krakatoa qui tua 36 000 personnes en 1883.

Les volcans sont très surveillés. Les scientifiques sont capables aujourd’hui de prédire dans la plupart des cas leur explosion à court terme. Les systèmes utilisés permettent ainsi d’évacuer les populations locales afin d’éviter des catastrophes démographiques. Cependant, la prédiction d’une explosion d’un supervolcan est différente de celle d’un volcan classique. En effet, l’explosion d’un supervolcan peut être spontanée. Même si de nombreux séismes se produisent chaque année à proximité de ces supervolcans, ils ne sont pas, pour le moment, des indicateurs fiables. Dans tous les cas, si un jour un supervolcan venait à entrer en éruption, peu importe l’endroit sur Terre, tout le monde serait au courant le jour même !

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média