Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

08 février 2022

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

La Chambre de commerce réclame l’amélioration des programmes offerts

SOUTIEN À L’ÉCONOMIE RÉGIONALE

Le centre-ville de Rimouski

©Photo : L'Avantage - Charles Lepage

Le centre-ville de Rimouski offre une grande diversité aux consommateurs.

La Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette (CCIRN) réclame des améliorations aux programmes soutenant certains secteurs de l’économie qui sont toujours fermés.

Selon l’organisme, la lente et timide reprise proposée par le gouvernement laisse encore les propriétaires de bars dans le néant. De plus, la CCIRN rappelle qu’une réouverture des restaurants, des gymnases ou des salles de spectacles à 50 % de leur capacité est nettement insuffisante pour assurer la viabilité de ces entreprises. Par ailleurs, il n’est toujours pas possible de tenir des activités dans une salle privée, ce qui prive un pan important de notre économie en l’absence des consommateurs provenant de l’extérieur.

« Certains de nos membres ne se qualifient pas aux critères des trois propositions de soutien offertes par le gouvernement (l’AERAM, le PAUPME et le PACTE), notamment les entreprises qui étaient en démarrage au début de la pandémie. La vitalité de notre milieu est grandement influencée par la santé de nos PME. Dans une période où notre territoire cherche à poursuivre sa belle lancée en attractivité et en rétention de nouvelles familles, il est essentiel que notre économie régionale soit soutenue. Ce qui nous guette, c’est que Rimouski-Neigette perde sa superbe diversité au chapitre de l’offre aux consommateurs et donc que la région perde une belle partie de son identité et de son attrait », mentionne Guillaume Sirois, président de la CCIRN.

La Chambre de commerce ajoute que ses efforts auprès des politiciens seront soutenus et décuplés jusqu’à la prochaine élection afin de protéger la région d’une perte d’entreprises forgeant son identité.

Des pistes d’améliorations sur les aides octroyées

La CCIRN propose des solutions pouvant bonifier les programmes offerts afin d’appuyer les entreprises :

– Une aide non remboursable aux commerçants pour les aider à supporter leurs inventaires en surplus en raison des fermetures des derniers mois et de la capacité d’accueil réduite à 50 %.

– Conserver l’aide du programme AERAM pour les trois mois suivant la réouverture annoncée des gyms, spas, bars et salles de spectacles.

– Pour les restaurateurs et traiteurs qui ont eu droit au programme AERAM en février, prolonger l’aide octroyée jusqu’au 30 avril 2022.

– Accompagner les entreprises qui étaient en démarrage lors du début de la pandémie pour avoir une formule adaptée à leur situation particulière afin qu’ils puissent eux aussi bénéficier d’un appui gouvernemental pour faire face aux nombreuses pertes de revenus occasionnés par les mesures sanitaires des derniers mois.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média