Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

06 mai 2022

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Manifestation étudiante : 10e Vendredi Climat

DE 12 H À 13 H DEVANT L’HÔTEL DE VILLE

Ce vendredi 6 mai, de 12 h à 13 h, devant l’Hôtel de Ville de Rimouski, 205 av. de la Cathédrale, l’AGECAR poursuit ses présences hebdomadaires des Vendredis Climats.

©Photo : gracieuseté de Unsplash

Ce vendredi 6 mai, de 12 h à 13 h, devant l’Hôtel de Ville de Rimouski, 205 av. de la Cathédrale, l’AGECAR poursuit ses présences hebdomadaires des Vendredis Climats.

Ce vendredi 6 mai, de 12 h à 13 h, devant l’Hôtel de Ville de Rimouski, 205 av. de la Cathédrale, l’AGECAR poursuit ses présences hebdomadaires des Vendredis Climats.

Le but est de rencontrer formellement le Conseil municipal de Rimouski, afin de mettre en place des moyens concrets visant une transition énergétique immédiate. La Ville de Rimouski se doit, selon l’AGECAR, de réviser son budget environnemental pour mettre en place des actions concrètes telles que l’amélioration du système de transport en commun, la limitation d’énergie des bâtiments de la Ville dont la sensibilisation à cette dernière.

L’organisation demande aussi d’inclure les citoyens dans la prise de décision pour qu’une plus grande diversité de voix puisse aider à soulever différentes problématiques. Il n’y a pas de justice climatique sans justice sociale, selon elle. Cette semaine marquera le 10e Vendredi Climat cette année. Ils ont débuté le 25 février 2022 et, depuis, la communauté étudiante est présente chaque semaine devant l’Hôtel de Ville pour revendiquer des changements et sensibiliser la population aux enjeux environnementaux.

Les porte-parole du mouvement concluent : « La présence et la mise à mort de l’ours polaire en Haute-Gaspésie sont la preuve de la proximité des changements climatiques dans l’espace et dans le temps. Nous ne pouvons plus attendre. Le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) nous a avertis qu’il nous reste 3 ans pour éviter une catastrophe irréversible et les étudiants n’acceptent plus l’inaction des personnes au pouvoir. »

Commentaires

6 mai 2022

Lucille Cimon

vous devriez analysé ce qui se passe en ukraine avec la guerre, sur le climat et l'environnement a la grandeur du monde avant de vouloir faire des manifestations ici au Quebec.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média