Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 mai 2022

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Rimouski-Neigette souhaite une mise en commun des services municipaux

ENTRAIDE

Le préfet de la MRC de Rimouski-Neigette, Francis St-Pierre.

©Photo : gracieuseté

Le préfet de la MRC de Rimouski-Neigette, Francis St-Pierre.

La MRC de Rimouski-Neigette annonce la création d’un groupe de travail sur la mise en commun de services municipaux.

Le conseil de MRC a pris cette décision pour contrer les nouvelles réalités du manque de main-d’œuvre et de l’accroissement des coûts pour les services ainsi que pour les équipements.

« L’une des forces de la MRC est de se mettre ensemble pour partager des services. Nous le faisons déjà avec les incendies, le développement rural ou les transports. Maintenant, la situation nous incite à regarder d’autres services. À titre d’exemple, dans les cinq prochaines années, au moins trois directeurs généraux quitteront leur fonction dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre sans précédent », explique le préfet, Francis St-Pierre.

Le comité de travail, récemment formé, est composé du préfet, du maire de Saint-Valérien, Robert Savoie, du directeur général et greffier-trésorier de la MRC, Jean-Maxime Dubé, de la directrice générale de Saint-Anaclet, Nadia Lavoie, et de l’adjointe à la direction de Saint-Fabien et responsable des communications, Maryse Aubut.

« Avec l’aide de la Fédération des municipalités du Québec (FQM) que nous souhaitons impliquer, nous voulons analyser les possibilités de partage entre les municipalités en ce qui a trait aux équipements de voirie. Pourquoi 2 ou 3 municipalités ne se partageraient-elles pas un équipement de 100 000 $ plutôt que d’en acquérir pour chacune d’entre-elles? », questionne monsieur St-Pierre.

Outre la main-d’œuvre et les équipements, les analyses de ce comité porteront sur la collecte et le transport des matières résiduelles, l’offre de services en loisir, le partage de ressources professionnelles et les besoins de formation.

« Un plan de travail est en cours de réalisation et les échéanciers suivront, mais il est clair que la relève dans nos directions générales reste prioritaire à court terme. Ce travail est en parfaite harmonie avec ce qu’est la MRC de Rimouski-Neigette, un lieu de concertation, de mise en commun de services et de service-conseil », conclut le préfet.

Commentaires

12 mai 2022

STEEVE

NON ! Il n'y a aucune économie à faire. Ce sera la même chose lorsqu'il y a eu les fusions. En bout de ligne, les employées municipaux ont reçu une belle augmentation de salaire et ce fut un désastre dans les finances. Alors non à ce stratagème que le ou les syndicats se frottent déjà les mains.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média