Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Chroniques

Retour

26 mai 2022

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Le carcajou

LA FÉROCITÉ À SON MAXIMUM

Un carcajou presque inoffensif

©Photo : gracieuseté

Un carcajou presque inoffensif.

Par : Richard Flament, étudiant au doctorat en biologie évolutive à l’UQAR

richard.flament@uqar.ca 

Si l’on vous pose la question de savoir qu’elle est l’animal le plus féroce du Canada et potentiellement du monde, peu de personnes imagineront une grosse belette. Et pourtant, oubliez les ours et les autres gros carnivores, car ils paraissent vraiment très sages comparés à l’agressivité débordante du carcajou, un cousin des belettes et autres hermines.

Le carcajou, ou glouton est un petit animal de l’ordre des mustélidés (comme les loutres, les moufettes, etc.), mais qui possède une ténacité et une férocité inégalées en Amérique du Nord. Il pèse généralement autour des 20 kg pour à peine 1 m de long, ce qui reste dérisoire comparativement à un ours qui peut peser plusieurs centaines de kilos et mesurer plusieurs mètres de hauteur. Cependant, le carcajou est capable de faire face à un ours et même de le tuer. Il est tellement hargneux que des scientifiques ont constaté qu’un individu avait détruit une cage, non pas pour en sortir, mais pour y rentrer et attaquer l’animal qui s’y trouvait. Rien de plus normal dans la vie d’un glouton.

Alors en plus d’être extrêmement agressif envers tout ce qu’il croise sur sa route, il est également très endurant. Il peut faire 40 km par jour aisément. Un carcajou a même révélé, grâce à sa puce GPS, qu’il avait gravi une montagne de 1 500 m de dénivelé en seulement 90 minutes. Mais ce ne sont pas les seuls exploits de ce curieux animal, il est aussi capable de chasser des caribous. Oui, on parle bien d’un animal qui fait 10 fois sa taille. C’est comme imaginer un chat s’en prendre à une vache. En plus de ça, le carcajou occupe un territoire de 800 km de diamètre et vit en solitaire.

Heureusement pour nous, le carcajou évite le contact avec l’homme et il est donc très rare d’en croiser un. De toute façon, aucune personne censée n’aimerait le croiser sur sa route quand on sait que ce qu’il aime, c’est se bagarrer avec des ours. Il est d’ailleurs très proche d’être l’animal le plus enragé, agressif et bagarreur au monde, car il est talonné par son cousin des savanes, le ratel. C’est un peu le même animal avec des attributs typiques des pays chauds, comme le fait de résister au poison mortel ou encore à des morsures de lions. Bref, si vous voyez un jour une grosse belette sur un sentier qui a l’air toute mignonne… ne courez même pas, car ça ne servirait à rien.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média