Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

30 mai 2022

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

La famille Tremblay-Vezzoli pourra finalement demeurer à Rimouski

LOURDEUR CHEZ IMMIGRATION CANADA

Rachele Vezzoli, Raphael Tremblay, leur fille Rebecca Tremblay et le député de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas.

©Photo : gracieuseté

Rachele Vezzoli, Raphael Tremblay, leur fille Rebecca Tremblay et le député de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas.

Un dénouement favorable a été confirmé dans le dossier d’immigration de Rachele Vezzoli. Trois semaines après la parution d’un article de Mireille Lévesque dans le journal L’Avantage racontant le parcours truffé d’embuches administratives et de délais indus que l’Italienne d’origine et son conjoint ont dû mener auprès d’Immigration Canada, Mme Vezzoli a finalement obtenu la confirmation qu’elle recevrait son permis de travail.

Cette information vient d’être confirmée par le député fédéral de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas. « C’est un grand soulagement de savoir que Mme Vezzoli et son conjoint, Raphael Tremblay, pourront demeurer à Rimouski avec leur jeune fille. Je suis très fier du travail qui a été réalisé par mon équipe, qui a mis les bouchées doubles au cours des dernières semaines pour éviter que la famille ne soit forcée de quitter le Bas-Saint-Laurent contre son gré. J’ai moi-même eu l’opportunité de les rencontrer, et leur histoire m’a profondément touché », confie M. Blanchette-Joncas.

Le conjoint de Mme Vezzoli, Raphael Tremblay se réjouit de ce dénouement. « C’est quelque chose qui amène beaucoup de stress inutile pour les familles. Nous pouvons être des mois sans aucune nouvelle, même pas un accusé de réception. Tout ce que nous voulons, c’est de fonder une famille ici, que notre dossier soit en ordre et surtout être dans la légalité. », dit-il.

Le député Blanchette-Joncas déplore que Mme Vezzoli et M. Tremblay ne soient pas les seuls à devoir faire face à l’angoissante incertitude associée à la présentation d’une demande à Immigration Canada. « Les incohérences, les méthodes archaïques et l’explosion des délais de traitement que mon équipe constate semaine après semaine peuvent créer une réelle détresse chez ceux qui y sont confrontés. Et c’est compréhensible, quand on sait que leur projet de vie tout entier est en jeu, entre les mains d’un ministère opaque et inaccessible », dénonce-t-il.

« Avec mes collègues du Bloc Québécois, je continuerai à faire pression pour un rapatriement complet des compétences en immigration à Québec, ce qui représente une solution concrète contre la lourdeur et le dédoublement administratif. Mais pour aujourd’hui, l’heure est aux réjouissances, alors qu’une charmante famille pourra entreprendre un nouveau chapitre, plus serein, de son histoire au Bas-Saint-Laurent. Rachele, Raphael et Rebecca, bienvenue chez vous ! » conclut Maxime Blanchette-Joncas.

Lien de l'article publié le 3 mai sur ce sujet : 

https://www.lavantage.qc.ca/article/2022/05/03/un-canadien-et-sa-famille-forces-de-quitter-rimouski

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média