Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

15 juin 2022

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Une troisième saison pour les jardins libres de Rimouski

PARTAGE

Les bacs Incroyables Comestibles se retrouvent un peu partout dans la ville de Rimouski.

©Photo : gracieuseté

Les bacs Incroyables Comestibles se retrouvent un peu partout dans la ville de Rimouski.

Les jardins libres de Rimouski sont de retour cet été pour une troisième année consécutive. La population est invitée à participer au mouvement Incroyables Comestibles.  

Le projet de jardins libres à Rimouski a vu le jour en 2020. Cette initiative de la Ville est chapeautée par les bénévoles du comité de coordination du mouvement Incroyables Comestibles Rimouski. Elle vise à favoriser l’autonomie alimentaire.  

« C’est un mouvement qui appartient à tout le monde. Notre objectif est de démarrer les jardins et d’aller chercher les populations avoisinantes pour qu’elles deviennent autonomes à les faire vivre. C’est de l’agriculture dans le but de créer des liens sociaux dans la joie », indique le bénévole, Raphaël Arsenault. 

Cinq jardins libres sont aménagés sur le territoire de Rimouski et plusieurs bacs à jardinage sont installés.  

« Ce qui identifie ces bacs comme faisant partie du mouvement, c’est le symbole Incroyables Comestibles. Ça inclut l’ensemble des valeurs, soit la gratuité et l’implication citoyenne. Le fait de s’approprier quelque chose pour laquelle on n’a pas payé, c’est précieux. C’est une habitude que nous n’avons pas », explique le bénévole.  

Des ateliers sur le jardinage sont également offerts par les bénévoles qui coordonnent le mouvement Incroyables Comestibles Rimouski pendant l’été.   

« La différence entre les jardins communautaires et les jardins libres, c’est que l’entretien et la récolte appartiennent à tout le monde. Il y a le commun et la gratuité. Même les personnes qui ne participent pas au jardinage peuvent récolter et ceux qui ne récoltent pas peuvent s’impliquer dans le jardinage », affirme Raphaël Arsenault.  

Pour monsieur Arsenault, les bienfaits des jardins libres sont énormes pour la communauté, notamment en ce qui a trait à l’éducation, à la lutte à la pauvreté et à la nourriture de proximité et aux échanges culturels.  

« Au parc Monseigneur-Langis, nous avons travaillé en partenariat avec Accueil et Intégration Bas-Saint-Laurent pour intégrer la communauté immigrante, surtout africaine, qui habite autour. Culturellement et socialement, c’est très riche. L’importance de l’alimentation fait l’unanimité. C’est une activité très facilitante pour créer des contacts et pour générer du partage », dit-il. 

Les citoyens sont invités à participer au mouvement Incroyables Comestibles en créant des jardins devant leur résidence pour inciter au partage.  

Il est possible de localiser les jardins libres en visitant le https://rimouski.ca/rubrique/jardins-libres et d’en savoir plus sur la page Facebook « Incroyables Comestibles Rimouski ». 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média