Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

20 juin 2022

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Myriophylle à épis : la population est appelée à la vigilance

ENVIRONNEMENT

Il s’agit d’une plante vivace très envahissante, notamment grâce à sa spectaculaire capacité de reproduction lui permettant de s’installer rapidement dans un plan d’eau au grand détriment des usagers, des villégiateurs et des espèces floristiques et fauni

©Photo : gracieuseté

Il s’agit d’une plante vivace très envahissante, notamment grâce à sa spectaculaire capacité de reproduction lui permettant de s’installer rapidement dans un plan d’eau au grand détriment des usagers, des villégiateurs et des espèces floristiques et fauniques indigènes.

Les utilisateurs des plans d’eau du Bas-Saint-Laurent sont appelés à l’action pour contrer le myriophylle à épis. En 2016, la présence de cette plante aquatique exotique a été signalée au Bas-Saint-Laurent.

Il s’agit d’une plante vivace très envahissante, notamment grâce à sa spectaculaire capacité de reproduction lui permettant de s’installer rapidement dans un plan d’eau au grand détriment des usagers, des villégiateurs et des espèces floristiques et fauniques indigènes. En raison des nombreux inconvénients qu’elle occasionne, sa présence dans un plan d’eau peut même affecter la valeur des propriétés riveraines. L’Organisme des bassins versants du nord-est du Bas-Saint-Laurent demande la participation de tous les villégiateurs, plaisanciers, pêcheurs, ainsi que les partenaires des secteurs fauniques et récréotouristiques pour mettre en œuvre et promouvoir ces bonnes pratiques afin de préserver l’intégrité des cours d’eau du Bas-Saint-Laurent.

Le meilleur moyen d’éviter un envahissement du myriophylle à épis au Bas-Saint-Laurent est de prévenir sa propagation vers de nouveaux plans d’eau. Il est donc impératif d’éviter l’introduction de fragments de tiges via les embarcations, les équipements de pêche, les remorques ou autres équipements nautiques. À la sortie d’un plan d’eau, il est incontournable de procéder à une inspection visuelle, un nettoyage des équipements et une vidange des eaux s’y trouvant (viviers, moteur, etc.). Il est possible d’obtenir plus de détails au https://obv.nordestbsl.org/especes-exotiques-envahissantes.html.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média