Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

22 juin 2022

Mireille Lévesque - mlevesque@lexismedia.ca

Réaménagement dans Rimouski-Est à venir

SANTÉ PUBLIQUE

Dr Sylvain Leduc et Dr Joanne Aubé-Maurice en conférence ce 22 juin 2022.

©Photo Journal L’Avantage – Mireille Lévesque

Dr Sylvain Leduc et Dr Joanne Aubé-Maurice en conférence ce 22 juin 2022.

La Ville de Rimouski compte restructurer le quartier Rimouski-Est en prolongeant l’avenue du Havre, en intégrant une zone tampon végétalisée, en encadrant le parc industriel et en aménageant une place publique.

Avant même de déterminer la date de début des travaux et les coûts en découlant, la Ville a demandé à la Direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent d’entamer la première phase en 2019 : l’évaluation de l’impact sur la santé (ÉIS) des citoyens du secteur. En conférence de presse ce 22 juin, Dr Sylvain Leduc — directeur de la santé publique, Centre intégré de santé et des services sociaux du Bas-St-Laurent — et Dr Joanne Aubé-Maurice dévoilaient les résultats de leur étude scientifique.

Le prolongement de l’avenue du Havre via l’aménagement d’une nouvelle artère qui reliera le port de Rimouski-Est au parc industriel permettra d’éloigner la circulation des résidences. Afin d’éviter la congestion, l’augmentation du bruit et une détérioration de la qualité de l’air, la Direction de la santé publique recommande de diminuer la vitesse en limitant l’avenue à deux voies et en réservant le sentier polyvalent et le trottoir aux cyclistes et piétons. Des bancs le long de l’avenue, du verdissement, un éclairage et un entretien adéquat ainsi qu’une connexion aux trottoirs et pistes cyclables déjà existants rendraient aussi le lieu plus attrayant et sécuritaire pour la population.

Le réaménagement du parc industriel vise quant à lui à éloigner les entreprises émettrices de bruit et de poussière du secteur résidentiel, tout en encourageant d’autres commerces à s’y établir, ce qui procurerait des services de proximité aux résidents. Les experts conseillent toutefois de planifier des mesures pour limiter le bruit et la poussière en même temps que le parc se développe et surtout d’y déplacer le port de chargement pétrolier pour le distancier des citoyens.

Sinon, la zone tampon végétalisée séparant le secteur résidentiel et celui industriel (butte avec sentier, piste cyclable, trottoir, arbres et arbustes) et la place publique (instaurée devant l’ancienne église Saint-Yves) encourageront les interactions sociales et augmenteront le sentiment de sécurité. La santé publique suggère en somme un entretien et un aménagement pratique des lieux. « Dans un contexte de changements climatiques, les recommandations émises favorisent le verdissement et les déplacements actifs qui ont, de surcroît, des effets positifs sur la santé », concluait le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent.

Commentaires

23 juin 2022

Steeve

Je ne peux pas croire que nous sommes encore sur ce dossier. Complètement ridicule. Après tant d'années. Après nous nous questionnons comment il se fait que la ville n'est pas plus développée. Un autre bel exemple

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média