Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

23 juin 2022

Mireille Lévesque - mlevesque@lexismedia.ca

Les bienfaits de manger local

UPA ET RÉMI-PIERRE PAQUIN

Donald Dubé, producteur agricole — Ferme du Vert Mouton, Rémi-Pierre Paquin, Gilbert Marquis, président de l'UPA Bas-Saint-Laurent et Martin Caron, président de l’UPA.

©Photo : gracieuseté

Donald Dubé, producteur agricole — Ferme du Vert Mouton, Rémi-Pierre Paquin, Gilbert Marquis, président de l’UPA Bas-Saint-Laurent et Martin Caron, président de l’UPA.

L’Union des producteurs agricoles (UPA) lance une série de tournées régionales « Mangeons local 2022 » à travers le Québec. La portion bas-laurentienne de l’initiative est menée par l’ambassadeur Rémi-Pierre Paquin ce 23 juin.

Le comédien, qui est également animateur de l’émission « À boire et à manger » diffusée à Télé-Québec et copropriétaire de trois restaurants ainsi que de la taverne Le Trèfle est fervent défenseur de l’achat de proximité, surtout lorsqu’il est question des arts de la table. Il visite les entreprises d’ici suivantes en compagnie d’élus et de membres des médias ce 23 juin : la ferme du Vert Mouton (1414, route Centrale, Saint-Valérien), le restaurant Arlequin (170, rue Saint-Germain 0, Rimouski), la bergerie de la Colline (862, rue Roy, Sainte-Angèle-de-Mérici) et le vignoble Carpinteri (3141, chemin du Pont-Couvert, Saint-Ulric).

Il commente : « Je trouve important, avec la mondialisation qui amène une foule de produits de partout dans le monde comme options d’achat, parfois à rabais, d’encourager les gens proches de nous. C’est bien pour faire tourner l’économie de chez nous, mais l’argument massue est que ça goûte meilleur, car c’est plus frais. En plus, on peut discuter avec les producteurs, des gens passionnés, et savoir d’où vient le produit qu’on achète, par qui il a été fait et comment. Le produit d’ici n’est pas toujours plus cher, mais même s’il l’est, si le consommateur vient chez nous, qu’on le prend par le ventre et qu’il trouve ça vraiment bon parce que c’est goûteux, il va revenir et accepter de dépenser plus. »

Monsieur Paquin suggère par ailleurs l’application « Mangeons local », offerte par l’UPA et disponible sur l’App Store et Google Play, qui permet de géolocaliser les producteurs locaux autour de vous où que vous soyez et vous amènera à faire de belles découvertes culinaires, que vous soyez dans votre propre coin de pays ou en voyage.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média