Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

22 juillet 2022

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Zoé Mimeault veut faire sa place dans le domaine artistique

ÉOZ MIMO

L’artiste de Mont-Joli Zoé Mimeault.

©Photo : gracieuseté

L’artiste de Mont-Joli Zoé Mimeault.

Une artiste de 10 ans a exposé ses œuvres pendant tout le mois de juillet à la bibliothèque Jean-Louis-Desrosiers de Mont-Joli. Zoé Mimeault rêve de devenir artiste professionnelle. 

La jeune fille a commencé la peinture à l’âge de quatre ans. Comme elle ne maîtrisait pas encore bien l’écriture, elle a signé Éoz sur sa première toile. Son nom d’artiste est donc devenu Éoz Mimo. Six ans plus tard, elle constate une grande amélioration dans ses œuvres.  

« Je fais de plus belles choses. C’est plus réel et je dépasse moins. Je suis fière et très heureuse d’avoir mon exposition », dit-elle.  

« Elle fonce et elle ose. Elle veut faire des choses réalistes et laisser tomber la peinture plus enfantine. Elle a un intérêt depuis qu’elle est toute petite. Nous avons vu l’évolution au fil des années, mais la peinture faite à l’âge de quatre ans est quand même impressionnante. Par contre, elle refuse que je la présente », affirme la mère de Zoé, Stéphanie Ruest.  

La vingtaine de toiles présentées à la bibliothèque Jean-Louis-Desrosiers pendant le mois de juillet ont toutes été faites récemment. La jeune artiste privilégie l’acrylique et a aussi recours à différents matériaux tels que des paillettes et des cailloux pour enrichir ses toiles. Elle utilise, entre autres, des pinceaux, des éponges et des pailles pour livrer le fruit de son imagination. 

« J’ai fait des personnages, des animaux et de l’art abstrait. Ce sont des choses que j’aime et des choses que je vois. Je préfère la peinture à l’acrylique et c’est cette peinture que j’utilise depuis que je suis jeune », exprime Zoé Mimeault. 

« L’inspiration du moment » est le thème de l’exposition de la jeune artiste qui s’adonne à la peinture principalement les fins de semaine. Elle s’installe dans sa chambre et interdit formellement aux membres de sa famille de venir voir ses créations. 

« Il ne faut pas la déconcentrer. Elle veut que nous la laissions dans sa bulle. C’est un art qui la calme et qui lui apporte de la zénitude. Ça lui permet de se recentrer », souligne Stéphanie Ruest. 

La Mont-Jolienne a fait des cours à l’école pendant la dernière année scolaire et avec l’artiste Catherine Larouche. Ses toiles seront exposées à Rimouski au restaurant Le Crêpe Chignon en décembre et à La Brûlerie d’ici en janvier et en février. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média