Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

01 août 2022

Mireille Lévesque - mlevesque@lexismedia.ca

Émile Bilodeau est derrière Carol-Ann Kack

VIEUX THÉÂTRE DE SAINT-FABIEN

Émile Bilodeau était en représentation au Vieux théâtre de Saint-Fabien ce 30 juillet devant une salle comble.

©Photo : Journal L’Avantage – Mireille Lévesque

Émile Bilodeau était en représentation au Vieux théâtre de Saint-Fabien ce 30 juillet devant une salle comble.

« Je vous encourage à voter pour Carol-Ann Kack, candidate pour Québec solidaire dans Rimouski, parce que je crois que le Québec va avancer davantage si c’est Gabriel Nadeau-Dubois qui se lève quand François Legault va s’asseoir », lançait le chanteur à la fin de son spectacle.

La salle comble du Vieux théâtre de Saint-Fabien écoutait Émile Bilodeau annoncer ses couleurs pour les élections provinciales du 3 octobre prochain sans surprise puisque l’artiste engagé, reconnu pour ses prises de position marquées concernant divers enjeux politiques et sociaux, a l’habitude de ce genre de déclaration. Il avait d’ailleurs fait des allégations d’homophobie envers le bar Dagobert lors de son passage au Festival d’été de Québec le 10 juillet dernier et annulé sa participation au Festi-Plage de Cap-d’Espoir en raison d’une programmation exclusivement masculine le 8 mars 2022, Journée internationale des droits des femmes.

Les pièces de son plus récent album « Petite nature » qu’il présentait ainsi en formule solo guitare et voix le samedi 30 juillet au Vieux théâtre de Saint-Fabien contenaient également plusieurs sujets chauds, notamment le racisme, dénoncé dans « Je me souviens ». Il a joué cette chanson en deuxième partie d’un rappel réclamé par ovation. Celle-ci relate le meurtre de George Floyd lors de son arrestation le 25 mai 2020 à Minneapolis aux États-Unis et le décès de Joyce Echaquan dans des circonstances de négligence le 28 septembre 2020 à l’hôpital de Saint-Charles-Borromée au Québec.

Divers textes de l’auteur-compositeur traitaient toutefois de thèmes plus personnels ou légers : la jalousie, les peines d’amour, sa famille, ses amis. Émile Bilodeau les a d’ailleurs livrés simplement avec humour en discutant chaleureusement avec le public. Celui-ci, étant conquis – éclats de rire et cris de joie marqués à l’appui chaque fois que le chanteur s’exprimait – lui pardonnait les quelques accros dans les paroles de son nouveau matériel. Émile Bilodeau a aussi ravi ses admirateurs en jouant des succès plus anciens comme « J’en ai plein mon cass » et « Ça va », durant lesquels la foule tapait des mains et chantait en chœur.

« J’ai apprécié chaque minute du spectacle, chaque visage », spécifiait d’ailleurs l’artiste en conclusion de la soirée. Tout comme lui, Stéphane Vendetti et Dany Morin de Repentigny, en visite chez nous, ont grandement profité du concert. Ils commentaient : « Un spectacle comme ça, seulement guitare et voix sans musiciens, c’est exceptionnel. Nous avions entendu quelques chansons de lui à la radio, mais ce soir, nous avons vraiment découvert des textes et un artiste remarquables; le tout dans un vieux théâtre avec une âme comme ça, c’était extraordinaire. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média