Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 septembre 2022

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

ADEL : une première année sous une nouvelle direction

CÉLÉBRATIONS

La directrice générale et associée, Manon Cambefort, ainsi que le directeur des opérations et associé, Nicolas Légaré.

©Photo : gracieuseté

La directrice générale et associée, Manon Cambefort, ainsi que le directeur des opérations et associé, Nicolas Légaré.

ADEL célèbre son premier anniversaire avec une nouvelle direction. Les propriétaires sont fiers des réalisations de l’entreprise au cours de la dernière année et de la nouvelle dynamique instaurée.

ADEL, que l’on appelait auparavant l’Abattoir de Luceville, a été acquis en 2021 par cinq nouveaux actionnaires.

« L’abattoir est une importante entreprise dans la région faisant partie intégrante de la chaîne agroalimentaire. C’était une source de stress avant que nous prenions la relève pour plusieurs producteurs de la région. Nous voulons reconnaître le Bas-Saint-Laurent comme une place de choix pour la viande des consommateurs au Québec », mentionne la directrice générale du Groupe ADEL, Manon Cambefort.

Cette première année est qualifiée de succès par la direction qui enregistre une augmentation de 60 % dans sa croissance.

« C’est juste le début et ça s’annonce bien pour la suite. Nous avons ajouté des services de transformation à l’offre qui existait déjà, dont des galettes, des saucisses et de la fondue chinoise. Nous avons fait l’acquisition de nouveaux équipements pour tout ça. Nous avons augmenté notre capacité d’abattage. Au départ, l’abattage se faisait trois jours par semaine, nous sommes passés à quatre et nous prévoyons passer à cinq », indique madame Cambefort.

L’entreprise a créé une quinzaine d’emplois dans la dernière année. Le nombre d’employés se situe présentement à 28.

« En pleine pénurie de main d’œuvre, c’est quand même notable. Ce sont toutes des personnes de la région. Ça signifie que la région est mobilisée et fière de cette entreprise. Nos employés ont touché au milieu agricole avant et ils viennent de familles agricoles. Nous sommes super fiers de tout ça. Nous avons aussi ajouté plusieurs femmes à l’équipe », exprime Manon Cambefort.

L’entreprise traitait déjà le bœuf, le veau, l’agneau, la chèvre et le porc avant l’arrivée de la nouvelle direction. Pendant la dernière année, le sanglier s’est ajouté.

Manon Cambefort fait partie des cinq associés désormais propriétaires d’ADEL avec, entre autres, son conjoint Nicolas Légaré. Les deux restaurateurs ont toujours été dans le monde alimentaire.

« J’ai toujours trouvé les produits du terroir super importants tout comme le fait de manger ce qui vient du plus près de chez nous possible. Quand nous avons su que l’abattoir se cherchait une relève et que nous avons connu les conséquences d’un manque de relève pour l’environnement, pour le bien-être animal et pour les producteurs, ça a pris tout son sens », conclut-elle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média