Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

23 septembre 2022

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Dans La Mitis les électeurs devront choisir parmi six candidats

ÉLECTIONS PROVINCIALES 2022

Sur la photo : Marie-Phare Boucher, Québec solidaire ; Alexandre Leblanc, Parti conservateur Québec ; Pascal Bérubé, Parti québécois ; Jean-Sébastien Barriault, Coalition avenir Québec ; Harley Lounsbury, Parti libéral ; Madeleine Rose, L’Union fait la fo

©Photo : gracieuseté

Sur la photo : Marie-Phare Boucher, Québec solidaire ; Alexandre Leblanc, Parti conservateur Québec ; Pascal Bérubé, Parti québécois ; Jean-Sébastien Barriault, Coalition avenir Québec ; Harley Lounsbury, Parti libéral ; Madeleine Rose, L’Union fait la force.

Dans Matane-Matapédia qui inclut le secteur de La Mitis, les électeurs devront choisir parmi six candidats et candidates officiellement inscrits au bulletin de vote électoral.

Nous vous présentons cette semaine un bref portrait de ces aspirants désirant représenter cette circonscription.

Candidats et candidates dans Matane-Matapédia

Marie-Phare Boucher

Québec solidaire

Chef : Gabriel Nadeau-Dubois (QS)

Alexandre Leblanc

Conservateur

Chef : Éric Duhaime (PCQ)

Pascal Bérubé

Parti Québécois

Chef : Paul St-Pierre Plamondon (PQ)

Jean-Sébastien Barriault

Coalition avenir Québec

Chef : François Legault (CAQ)

Harley Lounsbury

Parti libéral

Cheffe : Dominique Anglade (PLQ)

Madeleine Rose

L’Union fait la force

Chef : Georges Samman

 

Québec solidaire (QS)

Marie-Phare Boucher

Biologiste de formation, Marie-Phare Boucher se dit indépendantiste. Elle travaille pour une entreprise de la Mitis qui exploite les produits forestiers non ligneux et vit sur une fermette à Saint-Donat avec ses deux jeunes enfants. Elle est aussi une cofondatrice du projet d’Armoire à graines qui vise à favoriser les échanges de semences entre les citoyens de la Mitis. Son engagement communautaire rejoint ses intérêts envers l’autonomie alimentaire et l’agriculture de proximité. Elle se dit attirée par l’ensemble du projet de société de Québec solidaire. Monoparentale, la lutte à la pauvreté est un sujet qui la touche particulièrement. Mme Boucher avait défendu les couleurs de Québec solidaire (QS) lors des élections de 2018. Le soutien à l’agriculture de proximité est l’enjeu de sa vie. L’accès aux services publics, notamment la décentralisation des soins de santé, fait partie de ses priorités.

Parti conservateur du Québec (PCQ)

Alexandre Leblanc

Se présentant pour une deuxième fois pour le Parti conservateur du Québec, Alexandre Leblanc estime que Matane-Matapédia est mûre pour un changement et bénéficierait d’avoir l’énergie d’un nouveau parti. M. Leblanc vit à Sept-Îles. Il se définit comme un militant de la première heure au Parti conservateur. Il détient une formation en sécurité incendie. Il a longtemps été à l’emploi de la Ville de Sept-Îles, notamment comme pompier de 2001 à 2012. À l’instar de son chef, il critique la gestion de la pandémie. Il estime entre autres que la campagne de vaccination aurait dû être confiée au secteur privé et il croit que diminuer l’intervention de l’État amènera les gens à développer leur autonomie. « Je pars d’une feuille blanche. Je découvre le comté et je pourrai porter les dossiers à l’Assemblée nationale », indique Alexandre Leblanc.

Parti québécois (PQ)

Pascal Bérubé

Pascal Bérubé, estime que la question que les électeurs doivent se poser le 3 octobre est : « Qui sera le meilleur député pour représenter les citoyens de Matane-Matapédia ? Pour ma part, je vais continuer de débattre des enjeux comme je l’ai toujours fait. Mon objectif est davantage de les faire progresser puisque je connais déjà les dossiers. J’entends d’ailleurs poursuivre mes démarches pour trouver du financement pour le complexe aquatique de Matane, travailler au recrutement de professionnels en santé et dans les corps de métier qui sont prioritaires dans le comté, poursuivre le développement de la filière éolienne qui aidera la relance d’entreprises d’ici et veiller à tout ce qui s’en vient de positif avec l’énergie solaire et les investissements au port de Matane. » M. Bérubé rappelle que le bilan des gains pour la circonscription, autant sur le plan environnemental que sur la concrétisation de plusieurs dossiers d’importance devraient motiver les électeurs dans leur décision de lui faire confiance pour un autre mandat.

Coalition avenir Québec (CAQ)

Jean-Sébastien Barriault

Natif de Les Méchins et ayant résidé dans la région jusqu’en 2014, Jean-Sébastien Barriault s’est fait connaître notamment pour avoir occupé le poste de maire de l’endroit pendant un mandat presque complet. Il a ensuite quitté son poste pour travailler au Chantier maritime Verreault. Par la suite, il a dû s’exiler à l’extérieur de la région pour des raisons professionnelles. Il a été notamment coordonnateur pour la Société de science politique puis plus récemment, recherchiste et conseiller pour l’ex-député Gaétan Lelièvre. Jean-Sébastien Barriault estime avoir un bagage de connaissances et d’expérience qu’il entend mettre à contribution pour le comté. « Je suis ici pour relever le défi de la revitalisation. Nous avons besoin de ramener des familles dans la région. Pour y arriver, ça prend des services de qualité, notamment en santé, il faut revitaliser les écoles, offrir des logements abordables, soutenir les entreprises en s’attaquant à la pénurie de main-d’œuvre et travailler à la résilience de nos milieux pour contrer les effets des changements climatiques. »

Libéraux

Harley Lounsbury

Le nom du candidat Harley Lounsbury apparaitra à nouveau sur le bulletin de vote de la circonscription Matane-Matapédia à la suite du jugement rendu par la Cour supérieure du Québec le 21 septembre. On se rappellera que la fiche complète de candidature de M. Lounsbury n’avait pas été dûment remplie et déposée auprès du directeur général des élections avant la date limite du 14 septembre. Harley Lounsbury, un informaticien travaillant dans le secteur des Laurentides entend mener une campagne hybride, soit en ligne et « un petit peu » sur le terrain. Il ne s’est pas présenté au débat des candidats organisé par le Cégep de Matane, il y a quelques semaines. À l’écoute des jeunes familles, le candidat fait le saut en politique active afin de donner un coup de pouce aux Québécois affectés par la hausse du coût de la vie en militant notamment pour un meilleur accès à la propriété pour les premiers acheteurs par l’abolition de la taxe de bienvenue. 

L’Union fait la force

Madeleine Rose

Peu d’informations sont disponibles concernant cette candidate. Le parti L’Union fait la force est un mouvement politique transformé en parti politique qui dit porter une attention spéciale au bien-être des enfants et voulant résolument leur offrir un futur plus humain. La vision de cette formation est de rebâtir à neuf avec une démocratie participative et non représentative. Cette formation s’engage à respecter et promouvoir les droits de la personne.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média