Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

23 septembre 2022

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Un Rimouskois récompensé pour sa persévérance

ACCOMPLISSEMENT

Le Rimouskois Philippe Côté.

©Photo : gracieuseté

Le Rimouskois Philippe Côté.

Un Rimouskois a reçu une bourse « Retour réussite 2022 » de la Fondation pour l’alphabétisation. Philippe Côté a été récompensé pour sa persévérance et sa détermination. Il reçoit cet honneur avec une grande fierté.

Le jeune homme de 26 ans vit avec une paralysie cérébrale depuis sa naissance. En mars dernier, il a terminé ses études secondaires au Centre de formation générale des adultes de Rimouski-Neigette.

« Je pense que c’est important de réussir ses objectifs. Je me suis donné cet objectif au fil de mes années d’études. Tranquillement, je me suis rendu compte que je pouvais me rendre là. Je pense que n’importe qui peut réussir avec la volonté et les efforts », mentionne Philippe Côté.

Le Rimouskois s’est rendu à Montréal au début du mois de septembre pour assister à un gala pendant lequel il a reçu sa bourse de 1 500 $. Les bourses « Retour réussite 2022 » sont remises à des adultes qui ont réussi une démarche d’alphabétisation ou de formation de base. Chaque année, dix personnes de partout au Québec en reçoivent une.   

« Quand j’ai reçu l’appel pour m’annoncer que j’étais lauréat, je n’y croyais pas. Au début, je pensais que c’était un faux numéro. Je ne m’attendais pas à ça. J’ai toujours fait ce que je pensais être mon devoir, soit de finir mon cinquième secondaire. Je suis super content », dit-il.

Philippe Côté n’a jamais arrêté ses études. À l’âge de 21 ans, il a dû quitter le secteur des jeunes pour se diriger vers la formation aux adultes.

« Même pendant la pandémie je n’ai pas arrêté. J’ai travaillé de la maison. Incluant le primaire, j’ai fait 21 années d’études à temps plein pour atteindre mon objectif qui était de terminer mon secondaire », indique-t-il.

Le jeune homme dit avoir été bien entouré pendant son parcours scolaire par sa famille, ses amis et ses enseignants qui l’ont toujours encouragé.

« Nous entendons souvent des critiques contre le milieu de l’éducation, mais dans mon cas j’ai eu de très bons enseignants et de très bons accompagnateurs qui avaient à cœur ma réussite autant que moi », exprime Philippe Côté.

Maintenant qu’il possède un diplôme d’études secondaires, le Rimouskois aimerait bien accéder au marché du travail. En attendant, il s’occupe en participant aux activités du groupe Les dynamiques pour les personnes qui ont une déficience physique.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média