Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

26 septembre 2022

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Environnement : Gabriel-Nadeau-Dubois critique la CAQ

CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de Québec solidaire, en compagnie de Carol-Ann Kack, candidate de Québec solidaire dans Rimouski-Neigette.

©Photo : gracieuseté

Alors qu’il était de passage à Rimouski pour soutenir sa candidate, Carol-Ann Kack, Gabriel Nadeau-Dubois a déclaré que le plan Climat de la CAQ était insuffisant.

Gabriel Nadeau-Dubois met en garde contre ce qu’il nomme « le plan d’accélération des changements climatiques » de François Legault.

Gabriel Nadeau-Dubois a mis en garde contre ce qu’il décrit comme « le plan d’accélération des changements climatiques » de François Legault qui comprend 7,4 milliards d’investissement dans le troisième lien et des autoroutes. Le porte-parole solidaire a fait cette déclaration, alors qu’il était de passage à Rimouski pour soutenir la candidate solidaire Carol-Ann Kack.

Il commente : « François Legault détruit d’une main ce qu’il construit de l’autre. Il présente un plan pour une économie verte, il investit 7,4 G $ dans des projets d’accélération des changements climatiques. Avec la CAQ, on tourne en rond, on recule. Donc, le moins qu’on puisse dire, c’est que François Legault est sincère quand il dit Continuons. Continuons avec les changements climatiques. Continuons à faire comme avant. Continuons à foncer dans le mur. »

Le porte-parole solidaire a critiqué l’insuffisance du plan climat de la CAQ. D’une part, la cible de réduction des gaz à effet de serre établie par François Legault est selon lui en retard sur le consensus scientifique. D’autre part, les mesures annoncées par le gouvernement sortant ne permettent même pas d’atteindre la moitié de cette cible. De plus, la CAQ multiplie, à ses dires, les investissements dans des projets qui contribueront à hausser les émissions de GES au Québec, comme le 3e lien et les différents prolongements d’autoroutes qui contribueront, soutient-il, à l’étalement urbain – ces différents projets représentant des dépenses de plus de 7,4 milliards.

Il insiste aussi sur le fait que, dans un article récent du Journal de Montréal, François Legault déplore que la priorité des jeunes soit l’environnement, ce qui les éloignerait de son parti. Le chef caquiste a, d’après les propos de monsieur Nadeau-Dubois, affirmé que les jeunes devraient également s’intéresser à l’éducation.

Gabriel Nadeau-Dubois conclut : « Ce n’est pas à François Legault de décider quelle est la priorité des jeunes. Il trouve ça malheureux que ce soit juste l’environnement, mais savez-vous ce qui est malheureux ? C’est que le Québec ait été gouverné pendant 4 ans par un politicien qui n’écoute pas les jeunes et qui leur dit quoi penser. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média