Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

15 novembre 2022

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Des projets d’envergure pour Miralis

AUTOMATISATION

Miralis

©Photo L'Avantage Annie Levasseur - L'Avantage Rimouski

Le président-directeur général de Miralis, Daniel Drapeau, s’entretient avec le ministre délégué à l’Économie, Christopher Skeete, et la ministre des Ressources naturelles et des Forêts, Maïté Blanchette Vézina.

Miralis a reçu de l’aide financière de Québec pour la réalisation de deux projets d’envergure. L’entreprise spécialisée dans la fabrication d’armoires de cuisine pourra augmenter sa production avec la construction de deux nouvelles usines.

Les projets de l’entreprise de Saint-Anaclet-de-Lessard totalisent 45 M$. Le gouvernement du Québec et Investissement Québec attribuent des aides financières de 23,5 M$.

« Pour moderniser notre secteur manufacturier et le rendre encore plus compétitif, on a besoin d’entreprises qui, comme Miralis, investissent dans des équipements de pointe afin d’offrir des produits à valeur ajoutée », affirme le ministre délégué à l’Économie, Christopher Skeete.

Le premier projet, évalué à plus de 39 M$, vise la construction d’une usine 4.0 de fabrication de caissons à Saint‑Anaclet‑de‑Lessard ainsi que l’acquisition d’équipements automatisés afin d’augmenter la productivité. Cette usine devrait être prête pour la fin de l’année 2023.

« Ça va nous permettre de travailler dans un environnement très automatisé. Il va y avoir de l’intervention humaine complexe pour gérer toute la machinerie et la technologie dans cette usine. La production dans l’usine actuelle va continuer. Nous allons prendre de la croissance et offrir une nouvelle collection », mentionne le président-directeur général de Miralis, Daniel Drapeau.

©Photo L'Avantage Annie Levasseur - L'Avantage Rimouski

©Photo L'Avantage Annie Levasseur - L'Avantage Rimouski

Le deuxième projet, évalué à 5,6 M$, sera réalisé à l’usine de fabrication située à Québec qui est en construction en ce moment. Il inclut l’acquisition d’équipements hautement spécialisés pour fabriquer des comptoirs de pierre ultracompacte.

« C’est ce que l’on croit qui va remplacer le quartz qui est dominant aujourd’hui dans notre marché. C’est une pierre appréciée pour ses propriétés au niveau de l’environnement et de la santé ainsi que pour ses propriétés physiques comme la résistance à la chaleur. Nous sommes fiers d’être les premiers à avoir une usine entièrement dédiée à ça », explique Daniel Drapeau.

« En soutenant Miralis, nous contribuons à la vitalité de la région. Nous sommes fiers de donner un coup de pouce à cette entreprise qui, avec son projet innovant de transformation des produits forestiers à Saint‑Anaclet‑de‑Lessard, veut devenir un leader en Amérique du Nord », ajoute la ministre des Ressources naturelles et des Forêts et ministre responsable des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Maïté Blanchette Vézina.

Création d’emplois

Actuellement, Miralis compte 265 employés. Avec ces deux projets annoncés, l’entreprise prévoit engager une quarantaine de personnes supplémentaires. Malgré les défis de recrutement de main d’œuvre, le PDG a confiance de pourvoir ces postes.

« Nous prenons de front les enjeux de main d’œuvre en amenant de l’automatisation. Nous ajoutons de la valeur à chaque emploi. C’est en investissant dans l’automatisation que nous allons être capables d’améliorer la qualité des emplois. Dans les deux dernières années, nous avons eu plusieurs défis, mais présentement nous avons tout notre monde », conclut le PDG de Miralis.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média