Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 novembre 2022

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

La pénurie de main-d’œuvre agricole menace la sécurité alimentaire

MESURES À PRENDRE

La pénurie de main-d’œuvre agricole menace la sécurité alimentaire

©Photo : gracieuseté Unsplash.com

La grande majorité (94 %) des propriétaires de PME agricoles affirment que la hausse des prix des intrants a un impact sur leur entreprise, et 83 % déclarent que les perturbations de la chaîne d’approvisionnement leur posent des problèmes.

Selon un nouveau rapport publié par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), près des trois quarts (74 %) des propriétaires d’entreprises agricoles travaillent plus d’heures en raison du manque d’employés. Près de la moitié (48 %) ont aussi dû refuser des ventes ou des contrats, et 41 % ont dû réduire leur offre de services.

Afin d’assurer l’avenir du secteur agricole, la FCEI demande aux décideurs politiques de remédier aux pénuries de main-d’œuvre chroniques en se concentrant sur les facteurs sous-jacents qui exacerbent la situation.

Le président de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles au Bas-Saint-Laurent (UPA), Gilbert Marquis confirme cet état de fait dans notre région. « Sur l’ensemble des productions, la pénurie de main-d’œuvre, c’est un fléau ! De façon globale, on a de la difficulté à trouver du personnel pour compenser le manque à la ferme et c’est sûr que nos producteurs et productrices doivent faire beaucoup plus d’heures et travailler plus dur aux champs. Vous savez, quand on a une personne et que ça en prendrait trois, ou qu’on est trois et que ça en prendrait douze, ça nous entraîne dans ce genre de situations. On a toujours le cœur de travailler pour répondre aux besoins, mais il y a une limite à tout ça. C’est de plus en plus difficile d’avoir des travailleurs étrangers. Je l’ai toujours dit et je ne changerai pas d’idée là-dessus, il va falloir qu’il y ait une facilité pour qu’ils viennent chez nous. Les deux paliers gouvernementaux vont devoir travailler là-dessus. »

Selon les résultats de ce récent sondage de la FCEI, près des deux tiers (61 %) des propriétaires d’entreprises agricoles ont demandé à leurs employés de travailler plus d’heures pour compenser le manque de main-d’œuvre. Jasmin Guénette, vice-président des Affaires nationales à la FCEI affirme « qu’il faut mettre en place des solutions aux pénuries de main-d’œuvre dans le secteur agricole. Elles limitent la productivité et la croissance du secteur, et mettent en péril l’approvisionnement alimentaire au Canada. » 

Et d’ajouter Gilbert Marquis : « Quand on n’a pas de main-d’œuvre pour faire les semis, c’est quoi qu’on fait ? On en fait moins ! Quand on n’a pas de main-d’œuvre pour récolter, ce sont encore des pertes aux champs. C’est un gros problème que vivent nos producteurs et productrices présentement. C’est certain que cela aura un impact majeur si cela continue comme ça. »

« Quatre exploitants agricoles sur cinq ont déclaré qu’ils ne conseilleraient pas à quelqu’un de démarrer une entreprise, compte tenu des pénuries de main-d’œuvre. » - Taylor Brown, analyste principale des politiques à la FCEI

La FCEI demande aux décideurs politiques d’aider les entreprises agricoles en prenant les mesures suivantes : alléger le fardeau fiscal des entreprises agricoles, particulièrement les taxes sur la masse salariale et la taxe fédérale sur le carbone ; uniformiser et simplifier les programmes et les processus d’immigration pour les travailleurs étrangers temporaires pour en faire entrer davantage et plus rapidement au pays ; prévoir un allègement fiscal pour l’embauche des travailleurs plus âgés et des travailleurs issus d’autres groupes sous-représentés ; et favoriser l’automatisation des activités des entreprises agricoles par l’entremise de programmes et de crédits d’impôt.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média