Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

21 novembre 2022

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Douze jours d’action contre les violences à l’égard des femmes

MOBILISATIONS

La population est conviée à participer en grand nombre aux activités proposées dans le cadre des 12 jours d’action 2022.

©Photo : gracieuseté

La population est conviée à participer en grand nombre aux activités proposées dans le cadre des 12 jours d’action 2022.

Dans le cadre des 12 jours d’action contre les violences à l’égard des femmes, qui se déroule du 25 novembre au 6 décembre, plusieurs mobilisations sont organisées dans la région pour sensibiliser la population et les instances gouvernementales aux violences genrées en espérant atteindre un jour, une réelle égalité.

Sous le thème «Guérir pour transformer, transformer pour guérir — déracinons les violences », le comité des 12 jours d’action Rimouski-Mitis, composé de La Débrouille, du CALACS de l’Est du BSL, du Centre-femmes de Rimouski, du Centre-femmes de La Mitis, d’Accueil et Intégration Bas-St-Laurent (AIBSL) et du Comité féministe du Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de Rimouski (SEECR), organise en collaboration avec différents partenaires, des activités gratuites et ouvertes à la population pour souligner ces 12 jours d’action 2022.

Marie Nicolas, coordonnatrice au sociopolitique au sein de La Débrouille nous rappelle que « nos mentalités doivent changer, les systèmes se transformer et qu’il faut guérir la société dans son ensemble s’il on veut permettre aux victimes de reprendre leur pouvoir et que l’on puisse collectivement marcher vers un projet d’égalité. »

Pour ce faire, le comité mentionne qu’il est urgent de donner à tous, l’espace d’être entendu. Pensons notamment aux personnes dont la parole est trop souvent ignorée : les femmes autochtones, les femmes immigrantes et racisées, les personnes issues de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres, les personnes en situation de handicap, celles vivant avec des enjeux de santé mentale, ou encore les proches des victimes pour ne citer qu’eux.

Pour Émilie Pelletier, co-responsable au sociopolitique au CALACS de l’Est du BSL, « il est nécessaire de comprendre l’origine sociale des violences genrées afin de sortir de l’idée qu’il s’agit d’un problème individuel ». Comme le mentionne madame Pelletier, « les violences genrées sont une problématique qui nous concerne tous puisqu’elle prend sa source dans nos systèmes et représentations sociales en place depuis des décennies. »

« Au Québec, les réalités sont également alarmantes et bien qu’en 2022 des avancées soient à souligner, nous faisons état de 14 féminicides en contexte conjugal à ce temps-ci de l’année », souligne Marie Nicolas de La Débrouille. Face à ces constats, le comité des 12 jours d’action invite la population à refuser le silence, à reconnaître toutes les formes de violences systémiques et à tisser des liens de solidarité afin de lutter contre cette problématique.

Dans Rimouski – La Mitis, voici la programmation des 12 jours d’action contre les violences à l’égard des femmes :

Programmation des 12 jours d’action pour déraciner les violences dans Rimouski-La Mitis..

©Photo : gracieuseté

Programmation des 12 jours d’action pour déraciner les violences dans Rimouski-La Mitis.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média