Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Environnement

Retour

22 novembre 2022

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

TERFA déploie tout son potentiel lors d’une visite terrain

SAINT-NARCISSE-DE-RIMOUSKI

 À ce jour, on arrive à la fin de la construction des 21 nouveaux chalets qui seront livrés avant Noël. À cela s’ajoutent des emplacements pour cinq yourtes et 13 prêts à camper.

©Photo : gracieuseté Faunik - L'Avantage Rimouski

 À ce jour, on arrive à la fin de la construction des 21 nouveaux chalets qui seront livrés avant Noël. À cela s’ajoutent des emplacements pour cinq yourtes et 13 prêts à camper.

Le projet issu du regroupement de la Réserve faunique Duchénier et du Canyon des Portes de l’Enfer, sous le vocable TERFA (Territoire d’Expériences Récréatives de Forêts Anciennes) est en voie de réalisation. À l’invitation de cet organisme, nous avons constaté lors d’une visite terrain le 17 novembre, l’avancement des travaux de cet ambitieux projet dont les coûts globaux de réalisation sont de l’ordre de 20 M$.

Au terme de la phase 2022 - 2023 de ces travaux de bonification, plusieurs kilomètres de sentiers seront aménagés en plus d’un pavillon multiservice avec restaurant, d’une nacelle motorisée surplombant la rivière Rimouski et d’un nouveau sentier interactif « La Route du Diable », un parcours-fable composé de six stations, sous la forme de petites chaumières, dans lesquelles le participant peut prendre place et découvrir un conte fantastique.

La nacelle motorisée est en cours d’installation et elle offrira aux randonneurs une façon supplémentaire de traverser le canyon. Une partie des nouveaux sentiers sont en cours d’aménagement. En tout, ils totaliseront 20 km de long et ils permettront de parcourir une boucle, de part et d’autre du canyon, entre la nouvelle nacelle et la passerelle.

La nacelle motorisée est en cours d’installation et offrira aux randonneurs une façon supplémentaire de traverser le Canyon des Portes de l'Enfer.

©Photo : gracieuseté

La nacelle a été conçue en forme de canot pour rendre hommage aux draveurs étant à l’origine du nom Canyon des Portes de l’Enfer. Cette nacelle volante sera aussi une référence à la légende canadienne-française de la Chasse-galerie. On y raconte qu’à la suite d’un pacte avec le diable, un groupe de bûcherons s’envolèrent dans les airs avec leur canot.

Maxime Gendron, directeur général de TERFA.

©Photo : L'Avantage-Charles Lepage

Maxime Gendron, directeur général de TERFA.

Malgré la pandémie, l’augmentation des matériaux de construction et la pénurie de main-d’œuvre, l’exécution des travaux avance à grands pas, nous dit Maxime Gendron, directeur général de TERFA. « À ce jour, on arrive à la fin de la construction des 21 nouveaux chalets qui seront livrés avant Noël. À cela s’ajoutent des emplacements pour cinq yourtes et 13 prêts à camper. En ce moment, du côté de la Réserve, on procède à la construction du nouveau bâtiment d’accueil quatre saisons de 513 m, qui offrira une vue panoramique sur la rivière Rimouski et qui pourra accueillir jusqu’à 500 personnes/jour en période de pointe. De plus, un bâtiment multiservice est en construction du côté du Canyon des Portes de l’Enfer. Celui-ci abritera un restaurant qui favorisera les produits du terroir. Ces constructions seront prêtes pour l’été 2023. »

Avec ces nombreuses nouveautés, plusieurs postes seront créés. En période de pénurie de main-d’œuvre, il s’agit là d’un défi pour cette organisation qui s’en tire bien malgré tout, nous confie Mario Ross, président de TERFA. « Au printemps dernier, nous avions un manque d’employés et finalement, on n’a pas eu de misère à pourvoir ces postes, car les gens voyaient le développement qui s’en vient pour le territoire, les nouveautés et le futur de tout ça. Nos idées ne sont pas encore toutes réalisées, ce qui permettra aux gens en place de prolonger leur période d’emploi pour cette année. D’ailleurs, nous avons gardé des bâtiments qu’on avait, pour en faire des lieux d’hébergements pour nos employés qui viennent souvent de loin et qui peuvent difficilement prendre un loyer pour trois ou quatre mois de travail. On leur fournit l’hébergement, ce qui nous aide à les recruter. »

Le fort sentiment d’appartenance des gens du Bas-Saint-Laurent pour TERFA et leur attrait pour ce site à fort potentiel devrait contribuer au rayonnement de cet important projet ailleurs au Québec.

©Photo : L'Avantage-Charles Lepage

Au terme de la phase 2022 - 2023 des travaux de bonification, plusieurs km de sentiers seront aménagés, en plus d’un pavillon multiservice avec restaurant (photo - construction en cours), d’une nacelle motorisée et d’un nouveau sentier interactif.

©Photo : gracieuseté

Au total, ce sont 21 nouveaux chalets, 5 yourtes et 13 prêts à camper qui seront aménagés en 2022 et en 2023 sur le territoire de Terfa. Un camping de VR de 49 places (avec eau, électricité et station de vidange) est également en cours d’aménagement.

©Photo : gracieuseté

Un nouveau pavillon d’accueil administratif et de services est actuellement en construction. Cette porte d’entrée 4 saisons pour tous les visiteurs offrira elle aussi une vue panoramique sur la rivière Rimouski.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média