Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

19 décembre 2022

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

La collagiste Marie-Brigitte Lehouillier expose à Rimouski

COLLAGE ARTISTIQUE

Marie-Brigitte Lehouillier

©Gracieuseté - L'Avantage Rimouski

L’artiste Marie-Brigitte Lehouillier.

L’artiste multidisciplinaire de Matane, Marie-Brigitte Lehouillier, expose présentement des œuvres au Crêpe Chignon de Rimouski. Elle y présente son travail de collagiste, un art auquel elle s’adonne depuis près de deux ans.

Le collage est la nouvelle passion artistique de Marie-Brigitte Lehouillier. Elle expose ses œuvres un peu partout dans la région. Les Rimouskois peuvent voir des pièces de ses collections « Femme amalgame » et « Affleure de papier ».

« J’ai commencé avec des personnages de femmes. Ce sont des personnages de théâtre qui sont d’époques différentes. Pour moi, le temps est très important. On le voit dans leur habillement », explique-t-elle.

Les œuvres de madame Lehouillier sont accompagnées d’un court texte qui lui permet d’entretenir une autre de ses passions, l’écriture.

« J’ai présenté ‘‘ Femme amalgame ’’ pour la première fois le 8 mars, ça tombait bien puisque c’est la Journée internationale des droits des femmes. Chaque personnage a son texte qui parle de droit et de respect de la femme. J’aime beaucoup écrire et le collage m’apporte aussi l’écriture », affirme-t-elle.

Marie-Brigitte Lehouillier

©Gracieuseté - L'Avantage Rimouski

Une œuvre de l’artiste Marie-Brigitte Lehouillier.

La collagiste a travaillé la plus grande partie de sa vie en théâtre. Elle se consacre aujourd’hui à l’écriture et à l’illustration jeunesse en plus du collage artistique.

« Je pense que c’est mon bagage de théâtre qui m’a amené au collage. Je pense aussi que ce qui me différencie dans ma façon de faire du collage, c’est ma troisième dimension. Les personnages ressortent du cadre. C’est une particularité dans mes expositions. Ça impressionne les gens », exprime-t-elle.

Marie-Brigitte Lehouillier utilise du matériel recyclé pour la création de ses œuvres. Son atelier compte des milliers de bouts de papier qu’elle classe par couleur. 

« J’ai toujours aimé récupérer. Quand j’avais des théâtres, je me promenais dans les friperies et je continue de le faire. Les gens me donnent des livres et de vieilles revues. Dans les bibliothèques, il y a parfois des livres que l’on dit élagués. Je récupère tout ce papier-là. Je découpe, je trouve les bonnes images et je les classe. J’aime donner une deuxième vie à un livre », indique-t-elle.

Pour l’artiste, cette forme d’art est une façon de s’exprimer et de s’accorder du temps seule avec elle-même.

« J’ai toujours eu une relation avec le papier. J’ai même marié un papetier. Depuis que je suis toute petite, j’ai toujours aimé la sensation du papier. Au théâtre, c’était de travailler avec les gens, ce que j’ai aimé, mais avec les collages, c’est moi vis-à-vis moi. Si j’ai le goût de changer des choses, je le fais sans avoir à discuter. Je pense que j’étais rendue là », dit-elle.

L’exposition au Crêpe Chignon est présentée jusqu’au 31 décembre. L’artiste expose également ses œuvres à la bibliothèque de Matane et à la clinique Bleue du même endroit. Il est possible de consulter le travail de Marie-Brigitte Lehouillier au www.louyer.weebly.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média