Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

23 janvier 2023

Mireille Lévesque - mlevesque@lexismedia.ca

Denis Leblond : 50 ans de carrière

HOMMAGE

Denis Leblond : 50 ans de carrière

©Photo : gracieuseté

Denis Leblond, bien connu pour son implication dans diverses facettes de la vie culturelle rimouskoise, a reçu le Prix Hommage de la 10e soirée de remise des Prix culturels rimouskois le 19 décembre dernier.

L’homme-orchestre du milieu théâtral bas-laurentien et de l’enseignement revient sur l’ensemble de sa vie professionnelle à la suite du Prix Hommage qu’il a reçu lors de la 10e soirée de remise des Prix culturels rimouskois le 19 décembre dernier. 

La complice et amoureuse de Denis Leblond depuis presque 54 ans – Ginette Lepage – avait eu la mission de conduire le lauréat secret à la cérémonie organisée par la Ville. « C’est quand elle est montée sur scène pour faire l’annonce que j’ai compris ce qui se passait, même si je me doutais qu’il se tramait peut-être quelque chose parce qu’elle avait insisté pour m’amener à une soirée alors que j’étais complètement grippé; je vieillis, donc je ramollis (rire) et j’étais très émotif, alors j’ai sorti la boîte de Kleenex quand les émotions sont devenues trop fortes pour éponger les fluides corporels », explique-t-il. 

Cofondateur du Théâtre les gens d’en bas, Denis y a occupé à peu près tous les chapeaux sur une variété de productions : comédien (notamment lors de tournées en Europe, partout en Gaspésie et à Ottawa dans les années 70 et 90), metteur en scène, directeur de production adjoint, codirecteur artistique, auteur, directeur d’acteurs, scénographe, éclairagiste, etc. « Il y a peut-être juste les costumes auxquels je n’ai pas touché là-bas, précise l’artiste, parce que je ne suis pas très bon en couture. » 

Denis a aussi enseigné la littérature et le théâtre pendant 35 ans au Cégep de Rimouski. Il y a mis en place la troupe Les Mabouldingues et a animé à quelques reprises la troupe Maski-rit, contribuant ainsi à une trentaine de productions étudiantes. Il a de plus écrit de nombreuses pièces de théâtre dont « La nuit des tisons gros comme des grêlons », en plus de s’adonner à une foule d’adaptations et de traductions. Monsieur Leblond a également participé à la création de capsules pour l’émission Le Club des 100 watts, scénarisé des documentaires et rédigé des radiothéâtres pour Radio-Canada. 

Même s’il a pris sa retraite de l’enseignement, le créateur ne s’assoit pas sur ses lauriers pour autant. Il commente : « J’ai toujours plusieurs fers au feu. Je suis assez hyperactif, donc je suis bien quand je mène deux ou trois projets de front. Je réfléchis actuellement à quelques projets que j’aimerais monter avec de jeunes professionnels de la région. C’est dans ce genre de choses que je puise mon énergie, car le théâtre, pour moi, ce n’est pas du travail, c’est du plaisir. » 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média