De Rimouski à Kabala : suite d’un récit initiatique

Adeline Mantyk adeline.mantyk@tc.tc
Publié le 30 avril 2014

Jean-Claude Mabiala, né à Léoni au Gabon et Rimouskois depuis plus de 20 ans, est aujourd’hui le fier papa de trois enfants.

©Adeline Mantyk

LITTÉRATURE – Jean-Claude Mabiala n’en est pas à ses premières amours en matière d’écriture. Cette année, il présente le troisième tome de l’épopée réflexive et initiatique de Pierre, jeune gabonais ayant émigré au Canada, intitulé Le retour ou le départ ?

Dans La promesse d’un néo-Québécois, Pierre, venu étudier à Rimouski, avait fait la promesse à son père de retourner au pays pour venir en aide à ses proches au terme de ses études. Dans le deuxième opus, Le dilemme d’un néo-Québécois, Pierre est marié à Martine, une Québécoise, et vit au Québec avec leur enfant. Il a coupé les ponts avec son pays d’origine. Aux prises avec la promesse non tenue faite à son père de revenir à Kabala, son village natal, « il constate que la résolution de ce dilemme est d’une importance capitale. Ce que son père veut, c’est que Pierre revienne chez lui pour être en mesure de lui prêter assistance. », explique l’auteur rimouskois.

Serait-ce alors un départ du Québec ou un retour vers le Gabon qui s’amorce ? Finalement, Pierre décide de retourner au Gabon dans le tome trois. Mais les choses ont changé et ses repères ont disparu, et toutes les personnes qui comptaient sur lui lui en veulent. Mais est-ce lui qui a changé ou sont-ce les choses autour de lui qu’il ne reconnaît plus qui ont changé ? « Comment sera-t-il accueilli, restera-t-il au Gabon, reviendra-t-il ? », tel est le foisonnement de questions auquel le lecteur tentera de répondre tout en découvrant des bribes de la culture gabonaise. Ce livre constitue donc la suite du parcours semé d’embûches éthiques et morales du protagoniste, qui redécouvre sa culture et son pays d’origine.

Tiré des réflexions et des expériences qu’ont vécues certains immigrants dans leur cheminement vers l’intégration sociale et professionnel au Québec, ce roman sociologique, anthropologique, quelque peu philosophique parsemé d’anecdotes n’est cependant pas le dernier de la série entamée en 2011.

Rappelons que Jean-Claude Mabiala, professeur à l’Institut maritime du Québec, est un expert en tout ce qui a trait aux questions d’intégration, d’échanges interculturels, un passionné de l’étude des cultures, des religions, bref, de la nature humaine. Il apporte ici de nouvelles considérations, en lien avec le parcours de son héros Pierre, et que tout un chacun peut avoir été amené à vivre.

Le livre parait aujourd’hui 30 avril et sera vendu au coût de 27 $, entres autres, à la libraire L’Alphabet, à la Coop de l’Université du Québec à Rimouski et à la Coop du Cégep de Rimouski.