L'Orchestre symphonique de l'Estuaire accueille une chef d'orchestre

Élodie Vaillancourt elodie.vaillancourt@tc.tc
Publié le 18 octobre 2016

Luc Chaput, la présidente du conseil d'administration Reine Cloutier, et la nouvelle chef d'orchestre, Dina Gilbert

©Photo TC Media - Élodie Vaillancourt

Dina Gilbert assurera le remplacement du chef Luc Chaput à l'Orchestre symphonique de l'Estuaire, qui entame sa douzième et dernière saison.

L'Orchestre symphonique de l'Estuaire a mené un processus de sélection lorsque Luc Chaput a annoncé qu'il entamait sa dernière saison. Le comité de sélection a choisi trois finalistes qui ont été retenus pour l'étape finale de sélection : une répétition avec les musiciens.

Le choix final s'est arrêté sur cette femme originaire de la Beauce, Dina Gilbert, qui fera son entrée officielle en juin 2017. « Nous devions diriger trois pièces, dont deux obligatoires lors de la dernière étape de sélection. J'ai été la dernière à diriger les musiciens et j'avais peur qu'ils soient fatigués. Finalement, j'ai tout de suite senti un contact extraordinaire, je sentais que les musiciens étaient très réceptifs et très professionnels, il y avait une chimie, » mentionne Mme Gilbert.

Dina Gilbert souhaite apporter un nouveau souffle à l'Orchestre symphonique de l'Estuaire. « Je sens qu'ici, tout est possible, j'ai tout de suite senti une chaleur et c'était naturel pour moi de venir au Bas-Saint-Laurent. J'ai une vision à long terme de cet orchestre, je souhaite créer une proximité d'abord avec les musiciens, puis avec le public, c'est important d'avoir une programmation qui reflète l'identité de la population. »

Cette jeune femme de 31 ans détient de vastes expériences de direction. Elle a été nommée chef assistante de l'Orchestre symphonique de Montréal, alors qu'elle a assisté Kent Nagano dans l'ensemble des répétitions. Elle est également fondatrice et directrice artistique de l'Ensemble Arkea, un orchestre de chambre montréalais qu'elle dirige depuis maintenant six ans.

Dynamique et très enthousiaste, cette femme a très hâte de mettre la main à la pâte. « J'ai très hâte de travailler en collaboration avec les musiciens, qui sont très curieux et qui démontrent une grande ouverture ! »

Titulaire d'une maîtrise en direction d'orchestre et d'un doctorat de l'Université de Montréal, Dina Gilbert a eu l'occasion de briller sur la scène internationale. Celle qui croit en l'avenir de l'Orchestre et souhaite y attirer les plus jeunes prouve que les femmes ont leur place à la direction musicale. « C'est un mythe de penser qu'il n'y a pas beaucoup de femmes, nous sommes bien présentes et j'ose espérer que notre présence évolue de façon exponentielle. »

Luc Chaput va assurer la direction de l'Orchestre cette année et une bonne transition avec la nouvelle chef d'Orchestre. « Dina arrive dans un contexte extraordinaire, on a un magnifique équilibre et une belle cohésion sur scène. » Il est fier du travail accompli et considère que la région a pris possession de son orchestre. « Je me fais plaisir cette année musicalement parlant, et j'entame cette saison avec beaucoup d'émotions. »