Sections

Figurants recherchés pour le tournage du film L’amour à Rimouski


Publié le 19 mai 2017

Camera operator with modern professional equipment working during film shooting

©Depositphotos.com/danr13

Le tournage du film « L’amour », de Marc Bisaillon mettant en vedette Pierre-Luc Lafontaine, Paul Doucet, Fanny Mallette et Claude Despins, commencera le 24 mai à Rimouski et se terminera le 22 juin sur la Rive-Sud de Montréal.

Troisième long métrage de Marc Bisaillon, « L’amour » est un suspense psychologique qui raconte l’histoire d’Alex (Pierre-Luc Lafontaine), début vingtaine, apparemment doux et introverti, qui part en secret de chez lui pour aller visiter son père (Paul Doucet), dans le Maine. Là-bas, aidé d’un registre public d’agresseurs sexuels, il commet l’irréparable. En parallèle, la mère d’Alex (Fanny Mallette) et son nouveau mari (Claude Despins) refont le voyage d’Alex afin de comprendre ce qui a pu le pousser dans cette folie meurtrière.

Formé en philosophie, études russes, arts visuels et cinéma, Marc Bisaillon, parallèlement à sa carrière de chanteur et bassiste au sein du groupe underground Les 3/4 Putains, a entre autres été perchiste, preneur de son et distributeur de films chez Cinéma Libre. Avant de se lancer en réalisation avec les courts métrages SPCE (2002), Y en n’a pas comme nous ! (2005) et One take one shot – Une prise une gorgée (2007), il a scénarisé Les immortels (2003), le premier long métrage de Paul Thinel.

S’inspirant de faits réels, il amorce en 2006 l’écriture et la réalisation d’une trilogie thématique sur le silence coupable avec le long métrage La lâcheté et dont le deuxième volet, La vérité, est sorti à l’hiver 2011. Il a lancé en mars 2012 Ennuyez-moi, le deuxième disque de son nouveau groupe Léopold Z et est en studio pour le troisième dont la sortie est prévue à l’automne 2017.

Écrit avec la collaboration de Philippe Schommer et réalisé par Marc Bisaillon, « L’amour » est produit par Christine Falco pour Les Films Camera Oscura avec la participation financière de la SODEC, de Téléfilm Canada, du Fonds Harold Greenberg et de la SACD. La direction de la photo est assurée par Vincent Biron, la direction artistique par Corinne Montpetit. Stéphane Barsalou fait la prise de son tandis que le montage est confié à Mathieu Bouchard-Malo. Le concepteur sonore est Simon Gervais et c’est Éric Rathé qui compose la musique.Le film est distribué par Filmoption International.