Sections

Modification de l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité


Publié le 10 juillet 2018

Feu à ciel ouvert

©Photo SOPFEU

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a pris la décision de modifier l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité actuellement en vigueur dans le secteur de Labrieville (au sud du Réservoir Pipmuacan), où un important incendie de forêt est toujours en activité, mais considéré comme étant contenu.

Cette décision, prise en collaboration avec la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), entraîne donc la levée partielle de l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité à compter de ce mardi 10 juillet à 13 h.

Cette décision a été rendue possible en raison des interventions faites sur l’incendie par la SOPFEU et des conditions météorologiques qui ont cours dans le secteur.

Toutefois, une interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité demeure en vigueur dans le secteur touché par l’interdiction d’accès en forêt sur les terres du domaine de l’État et de fermeture des chemins pour des considérations d’intérêt public. Le secteur visé forme un rectangle délimité par les coordonnées suivantes : au nord-ouest par la latitude 49º 20’ et la longitude 69º 55’, au nord-est par la latitude 49º 20’ et la longitude 69º 30’, au sud-est par la latitude 49º 05’ et la longitude 69º 30’, et au sud-ouest par la latitude 49º 05’ et la longitude 69º 55’.

31 incendies en activité

Présentement, 31 incendies sont en activité dans la zone de protection intensive. Depuis le début de la saison de protection, 369 incendies de forêt y ont touché 24 058 hectares. La moyenne des dix dernières années à la même date est de 280 feux pour une superficie de 33 864 hectares. Également, 31 incendies sont en activité dans la zone de protection nordique.

La collaboration de tous est essentielle afin que l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt soit respectée. Cette mesure vise à limiter les risques d’incendie de forêt. Rappelons qu’en vertu de l’article 239 de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier (chapitre A-18.1), quiconque contrevient à une ordonnance d’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité de celle-ci ou de toute autre mesure rendue par le ministre est passible, outre le paiement des frais, d’une amende.