Sections

Délit de fuite à Packington : William Beaulieu saura jeudi s’il peut retrouver sa liberté


Publié le 8 août 2018

Le Palais de justice de Rivière-du-Loup.

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

William Beaulieu, 35 ans, de Saint-Jean-de-le-Lande, accusé relativement à un délit de fuite ayant causé la mort de deux piétons, le 29 juillet à Packington, au Témiscouata, saura jeudi s’il peut retrouver sa liberté pendant le processus où s’il devra demeurer détenu.

L’enquête sur remise en liberté a eu lieu mardi au palais de justice de Rivière-du-Loup et le juge a pris la cause en délibéré pour rendre sa décision jeudi le 9 août.

Beaulieu fait face à deux chefs d’accusation d’avoir fuit les lieux d’un accident ayant causé un décès et un chef de bris de probation. Le ministère public s’est opposé à sa remise en liberté lors de sa première comparution, le 30 juillet.

Les policiers du poste de la MRC de Témiscouata ont été appelés vers 10 h 15 le dimanche 29 juillet pour une collision entre un véhicule et deux piétons sur le 6e rang de Packington. « Le conducteur du véhicule ne s’est pas arrêté », mentionnait alors le sergent de la SQ, Louis-Philippe Bibeau.

Des enquêteurs et un spécialiste en reconstitution de scène d’accidents se sont rendus sur place. L’enquête a permis de procéder à l’arrestation de l’accusé en début d’après-midi.

Lucette Gagnon, 77 ans et Pierre Pelletier 78 ans, deux résidents de Packington, ont perdu la vie dans cette collision.