Sections

Coupe Memorial MasterCard 2017: début demain

Collaboration spéciale de Frédéric Damiani - LCH  


Publié le 18 mai 2017

©Gracieuseté

N.D.L.R. – L’Océanic de Rimouski n’est plus dans la course. Mais qu’à cela ne tienne ! Les champions de la saison régulière et des séries éliminatoires de la LHJMQ, les Sea Dogs de Saint John, sont à la Coupe Memorial MasterCard dont le tournoi débute demain soir (vendredi) à Windsort, Ontario alors que l’équipe hôtesse recevra Saint John dans le match d’ouverture. Nous suivrons de près de cette compétition.

Il y avait 48 équipes. Maintenant, elles ne sont plus que quatre.

Le 23 mars dernier, le coup d’envoi des séries éliminatoires dans la Ligue canadienne de hockey était lancé et après plus de 300 parties éliminatoires, nous connaissons maintenant l’identité des équipes qui s’affronteront dans un tournoi à la ronde afin de remporter le trophée le plus prestigieux du hockey junior: la coupe Memorial MasterCard.

Les Spitfires de Windsor (Hôtes/OHL), les Sea Dogs de Saint John (LHJMQ), les Otters d’Érié (OHL) et les Thunderbirds de Seattle (WHL).

Plein feux sur les hôtes

Pour la 99e édition de la Coupe Memorial MasterCard, on se déplace à Windsor, en Ontario, où les Spitfires en seront les hôtes pour la deuxième fois de leur histoire, une première depuis 1981. Champions à trois reprises (1981, 2009, 2010), la troupe de Rocky Thompson tentera d’ajouter un premier titre depuis 2010, année où l’équipe venait de décrocher un deuxième championnat national consécutif. Les Spitfires figurent dans le livre des records de la Coupe Memorial MasterCard comme une des huit équipes à avoir remporté deux titres de suite, soit en 2009 à Rimouski, puis l’année suivante à Brandon au Manitoba.

La campagne 2016-2017 des Spitfires s’est terminée abruptement suite à une élimination au premier tour éliminatoire en sept rencontres face aux champions de l’édition 2016 de la coupe Memorial MasterCard, les Knights de London. Les Spitfires avaient pris une avance de 3-1 dans leur série quart de finale de l’association de l’ouest, avant de voir les Knights revenir de l’arrière et remporter les trois matchs suivants.

Malgré tout, l’élimination hâtive servira de motivation pour l’équipe ontarienne, elle qui compte parmi ses rangs plus d’une dizaine de joueurs affiliés à la LNH, dont deux avec le Canadien de Montréal en Mikhail Sergachev et Jeremiah Addison. Elle possède l’un des joueurs qui sera parmi les plus convoité lors de la prochaine séance de sélection de la LNH à Chicago en Gabriel Vilardi, classé 4e meilleur patineur Nord-Américain par le Bureau central de recrutement.

De plus, on retrouve l’espoir des Maple Leafs de Toronto et médaillé d’or lors du Championnat mondial de hockey junior de l’IIHF 2017, Jeremy Bracco ainsi que le défenseur au statut de «joueur exceptionnel» en Sean Day.

Les Spitfires pourront bénéficier du retour au jeu du défenseur Logan Stanley qui est à l’écart depuis le 17 janvier dernier. À 18 ans, le natif de Waterloo, en Ontario, a reçu le feu vert des médecins pour reprendre l’action dès le début du tournoi. Limité à 35 matchs cette saison suite à une blessure au genou, le choix de première ronde, 18e au total, des Jets de Winnipeg a récolté quatre buts et 13 passes pour un total de 17 points.

Les Spits’ entreprendront le tournoi contre les gagnants de la Coupe du Président Rogers 2017 de la LHJMQ, les Sea Dogs de Saint John ce vendredi.

Ils ont tout balayé sur leur passage

Perçu comme la troisième meilleure équipe junior au pays selon le classement hebdomadaire du Top 10 de la LCH, les champions de la LHJMQ, les Sea Dogs de Saint John, tenteront de continuer sur leur lancée. Avec une fiche de 16-2 en séries éliminatoires, les nouveaux-brunswickois ont tout balayé sur leur passage, leur permettant ainsi de remporter une troisième coupe du Président depuis leur arrivée en 2005 en tant qu’équipe d’expansion, méritant leur place au prestigieux tournoi pour la troisième fois de leur histoire, après deux apparitions consécutives lors des saisons 2011 et 2012.

Des deux éditions, c’est celle de 2011 qui a tout raflé, remportant la championnat à Mississauga avec une équipe composée de joueurs étoiles tels que: Jonathan Huberdeau, Nathan Beaulieu et Simon Després. Après ce sacre, la LHJMQ a remporté deux titres de la coupe Memorial MasterCard consécutifs avec les Cataractes de Shawinigan en 2012 et les Mooseheads de Halifax en 2013, devenant la deuxième ligue, après la WHL, a remporté trois championnats nationaux de suite.

La saison 2016-2017 s’est avérée être une autre belle saison dans la jeune histoire de l’organisation. L’équipe a atteint le cap des 100 points pour la quatrième fois depuis 2005, en concluant la plus récente campagne avec un dossier de 48-14-5-1, bon pour 102 points. L’offensive était à l’honneur pour les Sea Dogs, qui au terme de la saison, comptait sept joueurs avec plus de 50 points: Highmore (34-55–89), Joseph (36-44–80), Smallman (30-49–79), Imama (41-14–55), Dove-McFalls (17-36–53), Gauthier (17-34–51) et Noel (24-26–50).

À ce jour, Saint John compte exactement 12 joueurs affiliés à une équipe de la LNH, le plus haut total parmi les équipes de la LCH. Pendant la période du temps des fêtes, le directeur général, Trevor Georgie, a mis la main sur l’ailier Julien Gauthier, le défenseur Simon Bourque, ainsi que le gardien de but Callum Booth. Ces trois joueurs ont joué un rôle important en séries, devenant des pièces maîtresses qui ont permis à l’équipe d’aller jusqu’au bout. Thomas Chabot sera l’un des éléments clé des Sea Dogs, lui qui conclut une année extraordinaire: médaillé d’argent au CMJ 2017, élu meilleur défenseur du circuit Courteau, en plus d’être nommé joueur le plus utile des séries éliminatoires. Depuis son séjour avec les Sénateurs d’Ottawa en début de saison, tous les yeux sont rivés sur lui.

Reste à voir si les Sea Dogs pourront continuer sur cette lancée, eux qui n’ont perdu que deux matchs lors des récentes séries éliminatoires. La troupe de Danny Flynn débutera son tournoi face aux hôtes, les Spitfires de Windsor.

Une équipe américaine victorieuse

Depuis la saison 2013-2014, les Otters d’Érié demeurent une menace constante dans la Ligue de l’Ontario. En quatre saisons, l’équipe a rejoint le carré d’as à quatre reprises en plus d’atteindre la grande finale à deux occasions. Les Otters ont disposé des champions en titre de l’OHL et de la Coupe Memorial 2016 en les Knights de London d’une façon dramatique, lors du match numéro 7 en temps supplémentaire. Il s’agit de la première présence à la Coupe Memorial depuis 2002 et une deuxième dans l’histoire de l’équipe. Les Otters d’Érié deviennent la quatrième équipe issue des États-Unis à soulever le trophée J. Ross Robertson, équipe gagnante du circuit Branch. Situés dans l’État de la Pennsylvanie, les Otters succèdent aux Red Wings Junior de Détroit (1995), les Otters d’Érié de 2002 et les Whalers de Plymouth (2007).

L’équipe issue des États-Unis a connu toute une saison 2016-2017, passant à l’histoire devenant la première équipe à conclure quatre campagnes de suite de 50 victoires et plus. L’espoir du Lightning de Tampa Bay, Taylor Raddysh s’est révélé être une belle surprise cette saison, mais c’est l’espoir des Blackhawks de Chicago, Alex DeBrincat qui a volé la vedette avec ses nombreux exploits. L’attaquant de 19 ans a été dominant marquant 65 buts, devenant le premier joueur depuis Dale McCourt à enregistrer trois saisons consécutives de plus de 50 buts. Le natif de Farmington Hills au Michigan a conclu sa saison avec 62 aides et 127 points, remportant les honneurs du meilleur marqueur pour une deuxième année de suite.

À la date limite des transactions, les Otters ont mis la main sur deux attaquants qui ont été des bougies d’allumage lors du tournoi printanier: Anthony Cirelli (Lightning de Tampa Bay) et Warren Foegele (Hurricanes de la Caroline). Foegele a amassé 13 buts et autant de passes en 22 matchs éliminatoires. Il a été le récipiendaire du trophée Wayne Gretzky ’99’, remis au joueur par excellence des séries. Pour Cirelli, celui-ci complète son parcours éliminatoire avec 31 points dont le but vainqueur en prolongation lors du match numéro 5 contre les Steelheads de Mississauga.

La OHL pourrait couronner un troisième champion en titre consécutif à la coupe Memorial MasterCard pour la première fois, exploit qui a été réalisé par la LHJMQ et la WHL. Les Otters débuteront le tournoi face aux champions de la WHL, ce samedi, contre les Thunderbirds de Seattle.

De finalistes à champions

Difficile de contrer une équipe lorsque tout fonctionne à plein régime. C’est l’histoire qu’a écrite l’équipe américaine lors des récentes séries d’après-saison. Pour les ThunderBirds, il s’agit d’un premier titre en 40 ans d’histoire, et évidemment, un premier billet vers Windsor et la coupe Memorial MasterCard.

Après avoir échappé la finale face aux Wheat Kings de Brandon en 2016, la franchise américaine a tout fait pour éviter de répéter les erreurs que l’année précédente, soulevant la Coupe Ed Chynoweth pour la première fois dans l’histoire de l’organisation. La campagne de 2016-2017 des «T-Birds» a été couronné de hauts et de bas jusqu’au dernier droit de la saison. Le vétéran Ryan Gropp a mené l’attaque des Thunderbirds en l’absence de Mathew Barzal, ce dernier ayant eu une saison mouvementée, débutant l’année avec les Islanders de New York. Puis en décembre, il quitta pour se joindre à l’équipe canadienne junior lors de la CMJ 2017, revenant avec une médaille d’argent autour de son cou. Le défenseur Ethan Bear a été solide en défense, atteignant le cap des 70 points, en plus de marquer 14 buts en avantage numérique.

Ce qui retire l’attention, est la révélation de Carl Stankowski lors des séries éliminatoires. Le jeune gardien de 17 ans est venu en relève au gardien numéro 1 de l’équipe, Rylan Toth, incommodé par une blessure. Avant de s’imposer avec un dossier de 16-4 en séries, Stankowski n’a pris part qu’à sept parties pendant la dernière saison, montrant une fiche 3-0-0-1.

Les Thunderbirds tenteront de donner un premier titre de la coupe Memorial MasterCard à la WHL depuis les Oil Kings d’Edmonton en 2014. Cette dernière a mis fin à une disette de sept ans, alors que la dernière conquête remontait à 2007, réalisé par les Giants de Vancouver. Seattle débutera son tournoi face aux Otters d’Érié cette fin de semaine.