266 929 $ pour améliorer l'offre de formation professionnelle en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Ajout de petites cohortes en formation professionnelle


Publié le 20 mars 2017

Le ministre Sébastien Proulx.

©Photo TC Media Mario Beauregard

Une somme de 266 929 $ sera investie dans la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine pour l'ajout de petites cohortes en formation professionnelle.

Cet ajout est possible grâce à un investissement supplémentaire de 3 millions de dollars qui vise à adapter plus que jamais la formation professionnelle aux besoins du marché du travail, à former davantage d'élèves et à soutenir les commissions scolaires en région.

Au Québec, cette aide financière représente l'équivalent de 85 classes additionnelles par année en formation professionnelle.

C'est le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Sébastien Proulx, qui en a fait l'annonce.

Les sommes additionnelles permettront le démarrage d'un plus grand nombre de petites cohortes comprenant un minimum de 5 à 8 inscriptions, comparativement à 7 ou 8 actuellement.

Par ailleurs, l'allocation maximale pour la formation professionnelle passera de 30 000 $ à 35 000 $ par période de 900 heures de formation. Cette aide financière bonifie la mesure Soutien de l'offre régionale en formation professionnelle.

Ces sommes, qui seront accordées aux commissions scolaires des Îles, des Chic-Chocs, René-Lévesque et Eastern Shores, leur permettront de démarrer plus de petites cohortes dans des programmes d'études conduisant à des emplois en forte demande.

« Nous devons accroître la diplomation dans toute la province, et cet investissement supplémentaire en formation professionnelle dans la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine est un geste concret en ce sens. Il est important de permettre aux établissements d'enseignement de développer une offre de formation accessible, diversifiée et performante qui répond à la fois aux besoins du marché du travail mais également aux besoins de chacun des milieux. Favorisant le démarrage de cohortes dans des programmes d'études professionnelles pour lesquels le nombre d'élèves est inférieur à la moyenne, cette mesure permettra aux élèves de déployer leur plein potentiel et de favorise la réussite éducative tout au long de la vie » affirme le ministre Sébastien Proulx.

Faits saillants :

·         Le 16 et 17 février 2017 s'est tenu le Rendez-vous national sur la main-d'œuvre, qui a permis de doter le Gouvernement du Québec et les partenaires du marché du travail d'une vision commune pour bien préparer et former la main-d'œuvre au marché de l'emploi de demain.

·         Lors de cette rencontre, l'amélioration de l'arrimage entre les formations offertes ainsi que les priorités de développement des régions ont été des éléments importants des discussions, tout comme l'implantation de petites cohortes additionnelles en formation professionnelle en région. L'investissement supplémentaire de 3 millions de dollars représente ainsi une action concrète en lien avec cette préoccupation.

·         Notons également, dans la foulée du Rendez-vous national sur la main-d'œuvre, qu'un soutien financier de 1,03 M$ a été accordé en 2016-2017 afin de poursuivre le développement de projets pilotes visant à accroître les apprentissages en milieu de travail pour les programmes de formation professionnelle. Au total, 10 nouveaux projets seront mis en œuvre dans la province en 2016-2017 dans le cadre de ce volet.