Des visées mondiales en recherche et développement


Publié le 23 mars 2017

Le directeur général du CIDCO, Jean Laflamme, et le président de l'organisme, Jean-Marc Garneau.

©Photo TC Media – Jean-Philippe LPhoto TC Media – Jean-Philippe Langlaisanglais

HYDROGRAPHIE. Après des années plus difficiles, le Centre interdisciplinaire de développement en cartographie des océans (CIDCO) connaît de meilleurs jours et son rayonnement dépasse les limites canadiennes.

L'organisme, qui célèbre ses 15 ans, a mis de l'avant diverses mesures lui permettant de retrouver le chemin de la croissance. À cela s'ajoute une série d'événements. En février 2016, le CIDCO a été reconnu par QuébecInnove comme organisme de recherche accrédité, lui permettant d'avoir accès à des programmes de soutien à la recherche. Son positionnement face à la stratégie maritime du Québec a de plus mené à l'acceptation de deux projets internationaux étalés sur trois ans, et de deux autres projets à l'échelle nationale sur une année chacune. Ces projets ont permis à CIDCO de décrocher plus de 850 000 $ de fonds publics et privés sur trois ans.

Le CIDCO a aussi reçu l'approbation du Programme d'Innovation Construire au Canada, permettant d'offrir l'HydroBall à différents ministères fédéraux. Cet instrument est une unité autonome de collecte de données hydrographiques que l'organisme espère commercialiser.

« Nous avons pris de bonnes décisions dans les dernières années. On a engagé un directeur scientifique qui est une sommité mondiale en hydrographie. Son arrivée nous a permis d'élever le niveau de recherche. On y retrouve aujourd'hui des activités basées sur l'innovation. Il y a une série de projets à la fine pointe du développement technologique que nous pouvons proposer », affirme le président de CIDCO, Jean-Marc Garneau.

Assises solidifiées

Entre 2014 et 2017, le CIDCO a maintenu un niveau d'autofinancement de plus de 60 % et la croissance des revenus a été de 40 % supérieure à la période 2011-2014. Ses revenus autonomes ont permis de réinvestir plus de 180 000 $ dans différents projets. L'organisme a notamment mis en place un programme de formation à distance certifié par l'Organisation hydrographique internationale.

« On a des partenariats avec des entreprises les plus spécialisées dans le monde, tant au plan d'équipements hydrographiques, que pour la formation et la recherche. À partir de ce rayonnement, on souhaite permettre à nos partenaires régionaux et nos clients de progresser dans le même sens. C'est une mission qu'on se donne de moderniser l'hydrographie par la recherche, le développement, la formation et le transfert technologique », souligne le directeur général du CIDCO, Jean Laflamme.

4e colloque

Le CIDCO tiendra son 4e colloque du 8 au 10 mai, à l'Hôtel Rimouski. L'événement est développé en partenariat avec la Technopole maritime du Québec. Le colloque réunira une vingtaine de conférenciers, dont plus de la moitié sont des experts venus de l'étranger. Ils échangeront sur les dernières innovations en hydrographie. Info: www.colloque2017.cidco.ca.