Sections

Plus de 13 000 nuitées enregistrées à l'Hôtellerie Omer-Brazeau


Publié le 20 avril 2017

L'hôtellerie Omer-Brazeau.

©Photo TC Media - archives

BILAN. En 2016, l’Hôtellerie Omer-Brazeau, un service d'hébergement offert par l'Association du cancer de l'Est du Québec (ACEQ), a enregistré 13 016 nuitées.

Sur ce nombre, 65,8 % (8563) ont été utilisées par des personnes de la Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, 26,5 % (3453) par des gens provenant du Bas-Saint-Laurent et 5,9 % (773) par la clientèle nord-côtière. Finalement, 1,8 % des nuitées (227) ont été offertes à une clientèle provenant d’autres régions. L'ACEQ explique la diminution du nombre de nuitées à l’Hôtellerie, par rapport à l’année précédente, par l’utilisation accrue de la curiethérapie dans le traitement de certains cancers de la prostate, nécessitant un séjour plus court pour cette clientèle.

Le bilan annuel présenté mercredi soir par l'ACEQ et la Résidence de l'Association fait aussi état d'un investissement de 1,7 M$ en services aux personnes touchées par le cancer dans l’Est-du-Québec. La même année, 2440 bénévoles ont participé à la réalisation de la mission de l’Association auprès des différents secteurs de l’organisation. Au total, 24 614 heures de soutien ont ainsi été consacrées bénévolement : 9616 heures à l’offre des services, 14 765 heures au financement et 233 heures en soutien à l’organisation.

 Par exemple, à son Centre de mieux-être Cendrine et Philippe et ailleurs sur le territoire, l’Association a organisé 145 ateliers pour aider les personnes touchées par la maladie à apprivoiser le cancer et ses impacts. Certains ont pris la forme d’activités d’information et ont porté sur des thèmes comme la nutrition, l’anxiété, les questions financières, le lymphoedème. D’autres ont consisté en des ateliers pratiques, comme le yoga, le programme Bouger pour mieux vivre, l’expression et la créativité, etc.

Durant l’année, trois nouvelles conférences virtuelles ont été réalisées. Ce service mis en place en 2015 donne une  information utile aux personnes touchées par la maladie et la rend facilement accessible directement dans leur milieu de vie.

Le service d’intervention psychosociale a répondu à 593 demandes de soutien en 2016. Ce soutien prend la forme d’accompagnement dans la recherche de ressources d’aide financière, de solutions pour organiser plus efficacement leur quotidien et un lieu pour exprimer leurs émotions.

Plus de 5 000 heures d'entraide et d'accompagnement ont été offertes par les 131 bénévoles spécialement formés du service Perce-Neige dans les régions du Kamouraska, de La Matanie, de La Mitis, de Rimouski-Neigette et de Sept-Rivières.

L’Association est aussi active dans 12 hôpitaux de l’Est-du-Québec pour offrir, par le biais de massothérapeutes certifiés en oncologie, de courts massages aux patients durant la période où ils reçoivent leurs traitements contre le cancer. En 2016, un nouveau site dédié à l’offre de ce service a été déployé à Sept-Îles. À la fin de l’année, les hôpitaux d’Amqui, Baie-Comeau, Chandler, Gaspé, La Pocatière, Maria, Matane, Notre-Dame-du-Lac, Rimouski, Rivière-du-Loup, Sainte-Anne-des-Monts et Sept-Îles. En 2016, 2835 massages ont été prodigués.

Résultats financiers

Pour l’année 2016, les revenus de l’Association (fonds d’exploitation) et de la Résidence atteignant 2,5 M$. De cette somme, 59 % provient des campagnes et activités de financement, 17 % de la subvention accordée par le ministère de la Santé et des Services sociaux pour le service d’hébergement offert à l’Hôtellerie Omer-Brazeau, 14 % de la contribution des usagers au service d’hébergement, 9 % d’autres revenus et subventions, et 1 % d’autres revenus liés au service d’hébergement. 3

Le fonds d’exploitation de l’Association du cancer de l’Est du Québec présente un surplus de 2777 $. Le solde du fonds de dotation totalisait 4,8 M$ au 31 décembre 2016. Ce fonds de prévoyance sert à soutenir les investissements requis pour la réparation ou la mise à niveau de la résidence.  Selon l'Association, le développement de ce fonds par le biais de son programme de dotation et dons différés vise à assurer l’avenir des services déployés dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Côte-Nord, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

Pour l’année 2016, le total des dépenses et investissements des deux corporations atteint 2,4 M $ et est réparti comme suit : 66 % aux services à la clientèle, 28 % à la promotion des services, au développement et support aux activités de financement, et 6 % à l’administration.