Le Restaurant Bon Voyage s’étend à Rimouski


Publié le 19 mars 2017

Le Bon Voyage s'installera dans l'ancien Papilles et Délices de la Cité des achats.

©Photo TC Media - Alexandre D'Astous

Solidement implanté à Saint-Fabien depuis 1973, le Restaurant Bon Voyage prend de l’expansion vers Rimouski où un deuxième restaurant ouvrira ce printemps dans l’ancien local du Restaurant Papilles et Délices de la Cité des achats, voisin de la boutique Pennington.


Le Restmotel Bon Voyage de Saint-Fabien.
Photo TC Media- Alexandre D'Astous

Propriétaire du commerce depuis quatre ans, David Voyer estime que le temps était venu de penser ouvrir un deuxième restaurant. « L’achalandage est grandissant. La demande est forte autant pour le restaurant que pour nos plats cuisinés. Nous allons ouvrir un deuxième Bon Voyage avec les mêmes menus offrant une grande place aux producteurs de la région. Nous allons aussi avoir la boutique de produits cuisinés pour emporter qui gagne en popularité », indique celui qui espère ouvrir au début mai à Rimouski.

David Voyer ne craint pas voir l’achalandage baisser à Saint-Fabien avec l’ouverture d’un restaurant à Rimouski. « Nos habitués disent qu’ils vont continuer à venir à Saint-Fabien. Nous sommes sur la route touristique et les gens sont habitués d’arrêter nous voir quand ils passent devant. Par contre, nous allons obtenir une nouvelle clientèle à Rimouski, des gens qui ont moins l’habitude de passer à Saint-Fabien, ou qui ne voulaient pas faire la route juste pour venir chercher un pain ou un pâté. Les gens nous disent qu’on va combler un besoin car il n’y a pas de restaurant comme le nôtre sur le territoire», commente celui qui s’attend à créer entre 10 et 15 emplois avec l’ouverture d’un restaurant à Rimouski.

400 000$ investis en trois ans

David Voyer a complété l’automne dernier une mise à jour de ses installations de Saint-Fabien ayant nécessité un investissement de 400 000$ sur trois ans. Depuis 2013, l’achalandage a augmenté de 60 %. « Le chiffre d’affaires augmente de 20 à 25 % par année. Une grande part de cette hausse est due aux plats préparés que nous avons mis plus en valeur à l’entrée du restaurant. Nos produits vedettes sont le cipaille, le pain, les pâtés et les tartes. Nous offrons également beaucoup de produits régionaux comme le miel du Château blanc et le bœuf de la Ferme Fournier. Nos menus inclus des produits locaux», précise le jeune homme d’affaires.

David Voyer est un jeune entrepreneur dynamique.

©Photo TC Media - Alexandre D'Astous