Sections

L'école secondaire de Sainte-Luce devient la première École de la mer du Québec


Publié le 12 octobre 2017

L’école de Sainte-Luce est la première au Québec à offrir le programme École de la mer à ses élèves.

©Photo gracieuseté

L’école secondaire de Sainte-Luce devient l’« École de la mer », la première au Québec à offrir le programme École de la mer à ses élèves, un enseignement nouveau genre. 

Il s’agit d’un projet initié par un comité de parents et développé par l’entreprise luçoise M – Expertise Marine avec toute l’équipe école. « Nous allons faire des mathématiques, du français, de la géographie, et toutes les autres matières empreintes d’une teinte maritime », mentionne la biologiste et coordonnatrice du programme, Lyne Morissette. « Tous les enseignants sont impliqués dans le développement du concept et adapteront leurs matières respectives à des thématiques maritimes. »

L’établissement trouve ainsi un créneau d’enseignement unique. « L’école fait partie de la communauté ici à Sainte-Luce, et nous espérons par ce projet créer une éventuelle plateforme d’activités qui relie les élèves avec le reste de la population. Nous avons un bassin d’experts de la mer à portée de main, des parents créatifs, des ainés dynamiques, des bateaux, des pêcheurs, des scientifiques, des conteurs. En mettant tout ce beau monde ensemble, on réussit à faire un projet grandiose », explique la directrice de l’école, Patricia Côté.

Le Saint-Laurent dans la cour d’école

Le projet École de la mer s’intègre dans un réseau pancanadien d’écoles de ce genre, de Halifax à Vancouver, qui vise à sensibiliser les jeunes à l’importance des océans. « Nous sommes en milieu maritime, nous avons trois océans, la plus longue côte au monde, la mer fait partie de notre vie. Le Saint-Laurent est littéralement dans la cour d’école ! C’est en faisant les choses différemment qu’on a un réel impact sur sa conservation » ajoute Mme Morissette.

La directrice générale de la Commission scolaire des Phares, Mme Madeleine Dugas, a affirmé pour sa part que la Commission scolaire des Phares reconnait tout le travail effectué par l’équipe-école de Sainte-Luce, les parents et les experts impliqués : « Les jeunes bénéficieront certainement de ces apprentissages maritimes, transmis sous divers aspects, et ce, par l’entremise de différentes matières. »

Un thème par mois

Le programme comporte neuf thématiques marines et régionales qui seront couvertes au cours de l’année, à raison d’une par mois. Seront abordés, entre autres, les pêcheries, les épaves, la plongée, les tempêtes, les vikings, corsaires et pirates, le plancton, la pollution.

En collaboration avec l’équipe école et la communauté, les notions enseignées à l’école arboreront une saveur maritime par des échanges avec des écoles de la mer anglophones pour l’anglais, des cours de plongée en éducation physique, des contes et légendes de la mer en français ou des ateliers scientifiques sur les enjeux environnementaux.