Sections

Des images plus précises du projet à ciel ouvert


Publié le 30 novembre 2017

L’Église gothique du couvent des Carmes de Lisbonne.

©Photo gracieuseté

CATHÉDRALE. Les initiateurs de la démarche visant à utiliser la cathédrale comme un édifice public à ciel ouvert, dans le cadre de la mise en valeur du centre-ville, confirment qu’ils ont réalisé une nouvelle version de leur document.

Le site historique de La Visitation de Québec.
Photo gracieuseté

Martine Dubé et Michel Francoeur ont l’intention de reprendre leurs discussions avec la Ville et de rencontrer aussi l’archevêque, Mgr Denis Grondin. La relance du dossier de la sauvegarde de la cathédrale de Rimouski par ce dernier offre l’opportunité aux intéressés de promouvoir des suggestions pour sauver le bâtiment.

Leur document rafraîchi contient de nouvelles illustrations qui permettent de saisir encore mieux l’esprit de leur projet (voir photos). On y retrouve notamment l’Église gothique du couvent des Carmes de Lisbonne et le site historique de La Visitation de Québec.

Dehors

La cathédrale, dominant le centre-ville, alors qu'elle n'était pas fermée.
Photo TC Media - archives Pierre Michaud

« Il ne faudrait pas que les gens confondent une promenade en plein-air, ce qui n’est pas le cas, et un espace intérieur sans toit que nous voulons créer pour l’organisation de différentes activités en plein-air telles que spectacles du Festi-Jazz, prestations de l’OSE (Orchestre symphonique de l’Estuaire), activités de RikiFest, marché de Noël, patinoire, etc. Bref, on pourrait y tenir des activités à l’année longue, et ce, à l’abri du vent », rappellent Mme Dubé et M. Francoeur, qui se disent encouragés les commentaires reçus.

L'intérieur de la cathédrale.
Photo TC Media - Pierre Michaud

« Jumelée à cette cathédrale transformée, nous prévoyons une place publique avec aménagement de bancs, fontaines etc, à l’actuelle place des Anciens combattants. Et aussi une interface avec la Promenade de la Mer via une passerelle au-dessus du boulevard René-Lepage, qui ferait le lien avec la place publique », précisent-ils.

Faisabilité

Sous l’onglet « faisabilité », ils écrivent ce qui suit dans leur document :

-Leg par La Fabrique Saint-Germain, à la Ville de Rimouski, de la Cathédrale, du presbytère et de l’actuelle place des Anciens combattants;

- Mise en valeur par la Ville des immeubles légués;

- Gestion des installations par la Ville;

- Accessibilité à du financement de tous les paliers (ex : la Ville, le gouvernement du Québec, le gouvernement du Canada, les entreprises du milieu, le clergé, la Fabrique Saint-Germain.)