Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

30 janvier 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

La nouvelle école construite à Rimouski sera un modèle pour la région

Entre 130 et 150 personnes ont assisté à la première assemblée de cuisine du LAB-école à Rimouski.

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Entre 130 et 150 personnes, dont des membres du personnel de la CS des Phares, ont assisté à la première assemblée de cuisine du LAB-école à Rimouski la semaine dernière.

Le président de la Commission scolaire des Phares, Gaston Rioux, croit que la nouvelle école innovante construite à Rimouski avec l’aide de l’organisme LAB-École servira sans contredit de modèle à toutes les écoles du territoire.

M. Rioux précise que le projet servira à donner des idées aux autres écoles, transmettre des valeurs inhérentes au LAB-École : « Chaque école de quartier a sa couleur et sa vitalité, il y a un beau choix pour les parents. Mais le LAB-École fera en sorte que dans le futur, quand on aura des agrandissements, rénovations ou constructions, on ait ce modèle pour que toutes nos écoles soient attractives. »
Lors de la première « assemblée de cuisine » du projet à Rimouski mercredi dernier, deux des trois fondateurs, l’athlète Pierre Lavoie et l’architecte Pierre Thibault ont détaillé les bienfaits d’une telle école sur la communauté. « On conçoit l’architecture des écoles de la même façon depuis un demi-siècle au Québec, mais la pédagogie a changé. Ici, on veut que l’espace favorise les nouvelles pédagogies, une saine alimentation, des habitudes de vie où on bouge davantage », précise M. Thibault, président du LAB-École.

La future directrice de la nouvelle école, Marie-Hélène Gagné, accompagnée de la directrice dela CS des Phares, Madeleine Dugas

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

La future directrice de la nouvelle école, Marie-Hélène Gagné et la directrice de la CS des Phares, Madeleine Dugas.

Pédagogie innovante

La nouvelle école comptera, entre autres, des espaces collaboratifs, une agora extérieure, un jardin potager, une cour d’école repensée, un gymnase avec équipements de spectacle, des classes flexibles et des classes vitrées. « On veut que nos jeunes réussissent par des projets mobilisateurs et découvrent en faisant des recherches. Par exemple, si on a un jardin on peut parler de biologie, de photosynthèse, comment on fertilise, le besoin en eau, c’est motivant, c’est une approche qui intéresse les jeunes, ils ne se rendront pas compte qu’ils font des maths ou du français », mentionne M. Rioux.
L’analyse des besoins pour la nouvelle école est à présent terminée. « Les plans arriveront avec le concours d’architecture, lancé en février. Les gagnants vont être connus au printemps pour lancer appels d’offres à l’été/automne pour que la construction commence en 2019. »

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Pierre Lavoie et Pierre Thibault ont participé à la présentation du projet LAB-École à Rimouski.

La maternelle 4 ans fait son entrée 

La nouvelle école devra prévoir au minimum quatre locaux supplémentaires pour de nouvelles classes de maternelles 4 ans, portant à 25 le nombre de locaux. La directive ministérielle est tombée la semaine dernière sur le bureau de la Commission scolaire (CS) des Phares. Il s’agit d’une promesse de campagne de François Legault et de la Coalition avenir Québec (CAQ). « La directive est adressée seulement aux projets de construction. Le ministère de l’Éducation veut s’assurer que les nouvelles écoles aient de la place pour les maternelles 4 ans, ce qui n’était absolument pas prévu dans le projet », explique Gaston Rioux.  

LAb école rimouski

©Capture d'écran

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média