Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 novembre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Charles Ruest lance une pétition pour la sauvegarde des Ateliers Saint-Louis

DES ACTIONS RÉCLAMÉES

Charles Ruest cégep rimouski

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Charles Ruest multiplie les démarches afin de sauver les Ateliers Saint-Louis de la démolition.

L’étudiant rimouskois de 18 ans Charles Ruest poursuit sa croisade pour la sauvegarde des Ateliers Saint-Louis. Il vient de lancer une pétition en ligne visant à amasser 1 500 signatures, afin de montrer la mobilisation citoyenne derrière sa démarche.

Charles Ruest souhaite, par cet acte, démontrer à la Ville que les Rimouskois tiennent à leur patrimoine. « La pétition a pour but de démontrer à la Ville que les Rimouskois tiennent à leur patrimoine et que nous désirons sa conservation, en l’occurrence les Ateliers Saint-Louis. Une fois complétée, elle sera remise au conseil municipal », explique l’étudiant en architecture au Cégep de Rimouski.

La pétition enjoint à la Ville de Rimouski de mettre tout en œuvre pour assurer la sauvegarde de cet édifice. « La réglementation de la Ville, la Politique culturelle, sa vision et la Loi sur le patrimoine culturel viennent appuyer ces démarches. »

Ateliers Sain-Louis

©Facebook - Urgence patrimoine Rimouski

Les Ateliers Saint-Louis abritaient, à l'origine,l’École des Frères du Sacré-Cœur.

Urgence

M. Ruest fait valoir qu’il est urgent de s’occuper du bâtiment, que des actions doivent être entreprises dès aujourd’hui. « Les Ateliers Saint-Louis sont la propriété de la Ville et celle-ci ne l’entretient plus depuis plusieurs années. Ce bâtiment est vide et il n’y a plus de chauffage. Son état se détériore. La perte de cet édifice, faisant partie d’un ensemble patrimonial, causerait inévitablement une perte de valeur à tous les autres bâtiments de cet ensemble. »

Dans la pétition, M. Ruest rappelle que ce bâtiment patrimonial de 1924 est situé dans un site patrimonial cité et qu’il est un des rares bâtiments à avoir été épargné dans la zone touchée par le feu du 6 mai 1950. « Plusieurs générations de Rimouskois sont passées par cette école. C’est l’architecte Pierre Lévesque de Québec qui a conçu le bâtiment des Ateliers Saint-Louis, soit le même architecte qui a aussi conçu le bâtiment principal du Petit Séminaire (Cégep). C’est le seul bâtiment de style néo-classique que l’on retrouve à Rimouski. »

Charles Ruest a démarré une démarche de sauvegarde des Ateliers depuis quelques semaines, expliquant en entrevue au journal L’Avantage, qu’il commençait sa croisade pour la sauvegarde du patrimoine bâti de Rimouski par ce bâtiment, car il s’agit pour lui de l'édifice le plus menacé à court terme. M. Ruest vient légalement de lancer une page Facebook, « Urgence patrimoine Rimouski », pour compléter sa démarche.

Commentaires

22 novembre 2019

steeve

Révise tes notes et tu découvrira que déjà dans les années 1975 voir 1980 des actions ont été prise sur l'édifice parce que celui-ci posé déjà de sérieux problèmes. Par exemple la cage d'escalier, les planchers, la fenestration etc. Nous sommes en 2019 voir 2020 le bâtiment ne c'est pas amélioré. C'est un bâtiment mal construit et qui n'a forcément pas été capable de traverser les années. Alors change de disque et surtout que tes profs cessent de te prendre la tête avec ça.

22 novembre 2019

Julien D’Amours

La ville de Rimouski n’a pas à être exemptée de la loi et doit entretenir le bâtiment. Des bâtiments beaucoup plus endommagés ont été et sont conservés ailleurs (qu’â Rimouski).

22 novembre 2019

Julien D'Amours

La Ville de Rimouski n'a pas à être exemptée de la loi et elle doit donc entretenir le bâtiment. Des bâtiments beaucoup plus endommagés ont été sauvegardés ailleurs.

27 novembre 2019

Jacques Ouellet

J'ai été un étudiant dans les années cinquante. J'habitait la rue Ste-Marie. Mon grand père, Alphonse Leblond a même été quelques temps celui qui s'occupait de l`école. J'habite présentement la rue d'Iberville à Nazareth.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média