Sections

« Ultime SOS » de résidents de Val-Neigette


Publié le 11 août 2017

La station de sports d'hiver est entourée de plusieurs rues.

©Photo Google Maps

INCERTITUDE. Des résidents de Val-Neigette souhaitent une intervention musclée de la Ville de Rimouski dans le dossier de la station de sports d’hiver.

Dave Dumas
Photo -TC Media archives

L’inquiétude est à son comble pour les personnes qui habitent le secteur résidentiel du district Sainte-Blandine contigu à la station qui s’y trouve. Le propriétaire de Val-Neigette, Mathieu Dufour, a fait savoir il y a quelques mois que les équipements et/ou la station sont à vendre. Une transaction impliquant tous les actifs de la station signifierait sa relance mais une vente en pièces détachées signifierait probablement sa fermeture et une baisse significative de la valeur des propriétés.

Val-Neigette.
Photo : TC Media - Charles Lepage

« Nous n’avons toujours aucune nouvelle d’une éventuelle vente de la station ou des actifs et à l’approche de l’automne, c’est inquiétant », mentionne le conseiller de Sainte-Blandine, Dave Dumas. « C’est le calme plat et c’est effrayant d’envisager que la station pourrait cesser ses activités, car cela entraînerait une baisse importante de la valeur de nos propriétés. La grogne est de plus en plus présente et nous souhaitons vivement que la Ville s’implique pour faire progresser le dossier », soutient une résidente qui dit interpeller le JOURNAL pour elle et ses voisins.

Prise d’otages

« Comment devons-nous nous sentir? Nous avons enfin la chance de relancer cette station, mais à cause d’une seule personne récalcitrante, rien ne fonctionne. C’est une véritable prise d’otages, sans aucune possibilité d’agir. Même le maire de Rimouski, Marc Parent, essaye tant bien que mal de faire avancer le dossier, mais ça ne fonctionne pas. Il n’en reste pas moins que la station est privée.  Est-ce que quelqu’un peut expliquer à M. Dufour la véritable situation et la bonne façon d’agir? Je lance un ultime S.O.S. », ajoute la dame qui veut rester anonyme.

Sur le site Internet de la station, on propose les nouveautés de la saison 2016-2017 et il n’y a pas de réponse à ses bureaux.